Photo en Une : © Sean Hurley

En 2016, la production de gaz à effet de serre par le stockage et la transmission de fichiers musicaux numériques a été estimée entre 200 et 350 millions de kilos aux États-Unis seulement. Selon cette étude réalisée par Kyle Devine, professeur à l'Université d'Oslo, l'écoute de musique en streaming serait donc inévitablement très polluante. C'est pour cette raison que Feedands, un label américain fondé en 2012, a décidé de créer une plateforme de streaming éco-responsable dédiée aux artistes indépendants. 

   À lire également
Comment Berlin fait rentrer l'écologie dans les clubs

L'objectif ? En partenariat avec l'association Trees, la société plante un arbre à chaque centaine d'écoutes tout en soutenant les artistes qui peinent à décoller. Chaque mois, l'un d'eux, rémunéré à un centime en bitcoins par écoute, est sélectionné par les abonnés pour que ses titres soient pressés en vinyle, dont chaque vente déclenche automatiquement le processus de plantation.

Depuis la création du label, plus de 5000 arbres ont déjà été plantés, et 70 vinyles pressés grâce à ce système innovant, comme l'a annoncé le label sur son compte instragram le 13 avril dernier.