Photo en Une : © D.R

Alors que le coup d’envoi de la saison des festivals est donné, la Fondation Pour l’Audition va expérimenter un nouveau concept pour protéger l’audition des visiteurs. En partenariat avec l’ENSCI, elle va en effet proposer des aires de pause sonore lors d'évènements musicaux. L’objectif ? Permettre aux festivaliers reposer leurs tympans, mais aussi les sensibiliser aux dangers de l’écoute trop forte et prolongée de musique, les causes principales des pathologies auditives. Ces zones seront d’ailleurs testées à l’occasion du Solidays les 21, 22 et 23 juin prochains. Le festival Rock en Seine s’est quant à lui d’ores et déjà engagé pour accueillir le projet grandeur nature du 23 au 25 août.

   À lire également
Protection auditive : 8 bouchons d'oreille en fonction de votre budget

 

En 2017, un décret a imposé aux clubs et aux festivals la création de telles zones, ou à défaut, de ménager des périodes de repos auditif. Mais aujourd’hui, on compte peu de manifestations ayant réellement mis en application de telles mesures. Les chiffres sont pourtant alarmants : selon un rapport de l’OMS, 1,1 milliard de personnes sont régulièrement exposées à des niveaux de musique trop élevés, et risquent ainsi des dommages irréversibles de l’audition. De quoi rendre impératives les aires de pauses sonores, pour permettre aux festivaliers de continuer à profiter de la musique tout en préservant leurs tympans.