Photo en Une : © Astrid Lagougine

L’année dernière, le festival Bordeaux Open Air a rassemblé entre 4 000 et 16 000 personnes par session dominicale. Pour sa 4ème édition, l’évènement poursuit sa philosophie: faire tomber les cloisons sociales et générationnelles grâce à la musique électronique. Sur 10 dimanches, les parcs et jardins de la ville tiendront donc lieu de dancefloor à ciel ouvert. S'y produiront tout au long de l'été des artistes français et internationaux particulièrement investis dans leur ville d'origine, notamment à travers l'exportation et la défense de leur scène locale. Autour, activités sportives, artistiques et conférences seront proposées aux festivaliers. Point positif: les évènements dominicaux sont gratuits et libre-d’accès. 

Cette année, la programmation s'organise sur un principe de curation faite par des DJ's invités en fonction de 10 villes internationales. Une manière pour les organisateurs de célébrer la musique électronique comme lien entre les cultures. Pour l’ouverture le 30 juin, Bruxelles sera mise à l’honneur grâce à l'expertise de DC Salas, co-fondateur du label Biologic records. En juillet, le festival mettra le cap sur Johannesburg avec une soirée curatée par DJ Okapi, avant de s’envoler pour la Corse grâce à une nuit programmée par le Ballà Boum Festival. L’Île Maurice sera ensuite à l’honneur le 28 juillet, avec la sélection de Cream Cracker. 

   À lire également
Bordeaux: une ancienne caserne militaire va accueillir 25 heures de fête pour la 1ère édition du SoliFest

Le mois suivant, Route 8 représentera Budapest, le DJ du Queens Fred P fera voyager les visiteurs à New York, et Crown Ruler présentera Melbourne. Pour la fin des open Air, ce sera au tour de Munich avec Muallem, puis de Tokyo grâce au Japonais exilé à Berlin Kez Ym. São Paulo viendra clôturer cette édition avec Trepanado.

Créé en 2015, le festival Bordeaux Open Air est la première manifestation gratuite, en plein air, dédiée à la musique actuelle et ouvert à tous les habitants de la ville. Par sa volonté de rassembler autour de la musique électronique, elle est devenue un évènement incontournable des étés bordelais. Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook du festival.