Photo en Une : © D.R

Alors qu'elle défendait déjà les intérêts de Laurent Garnier, Justice ou encore Jean-Michel Jarre, la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique) s’engage une nouvelle fois en faveur des musiques électroniques. Ce mercredi 5 juin 2019, à l'occasion d'un panel sur les musiques électroniques au Midem, la société de gestion de droits d’auteurs a annoncé son adhésion à l’AFEM (Association for Electronic Music), une association internationale qui protège les artistes dans le milieu de l’électronique. En 2014, sa campagne "Get Played Get Paid" a d’ailleurs permis à de nombreux festivals d’adopter la technique de reconnaissance musicale, qui assure la rémunération des créateurs lorsque leur musique est jouée.

La raison de cette adhésion ? « Valoriser les musiques électroniques à leur juste valeur et donner ainsi les meilleurs conditions de créer », a déclaré Jean-Noël Tronc, directeur général de la SACEM, dans un communiqué. Depuis plusieurs années, les deux entités partagent en effet un combat commun : rémunérer de la façon la plus juste et la plus équitable qui soit les créateurs de musique électronique. En devenant membre de l'AFEM, la SACEM fait un pas de plus vers la reconnaissance et l'institutionnalisation des musiques électroniques vis à vis de l'institution.

   À lire également
Les artistes de musique électronique enfin mieux rémunérés lorsque leurs tracks sont joués en clubs

Ce n'est pas la première fois que la société s'engage dans ce sens : elle publiait en 2016 le premier panorama économique des musiques électroniques en France, qui représentent alors près de 17% du marché des musiques actuelles, et poursuivait son engagement l’année suivante avec le lancement d’Electronic Music Factory, un centre de ressources en ligne dédié au milieu. L'engagement de l'institution est significatif de l'importance croissante que prennent les musiques électroniques dans le milieu de la culture et dans l'intérêt public. En 2019, c'est une musique écoutée par près d’1,5 milliards de personnes dans le monde, et qui a récemment été identifié comme le troisième genre musical écouté dans le monde.