Photo en Une : © D.R.

Sur les réseaux sociaux, iTunes a déjà commencé à lentement disparaître. Ces derniers jours, les contenus de ses comptes Instagram et Facebook ont été supprimés. Et depuis le 26 mai, c’est son compte Twitter qui a cessé d’être alimenté. Alors, Apple préparerait-elle la mort de son fameux service de distribution de contenus en ligne ? Selon Bloomberg, la firme américaine devrait profiter du WWDC, son grand événement mondial pour les développeurs, pour officialiser l’annonce ce lundi soir.

Après la fin d'iTunes, trois applications autonomes devraient prendre le relais dans la distribution de contenus. Deux d'entre elles sont aujourd'hui intégrées au logiciel : la célèbre Apple Music, qui regroupe près de 56 millions d'utilisateurs, et la future plateforme de streaming vidéo Apple TV+, concurrent de Netflix qui sortira cet automne sur l'application Apple TV. La troisième, en préparation, serait dédiée à la distribution de podcasts sur Mac.

   À lire également
Streaming: la guerre est déclarée

Cette dislocation en plusieurs applications devrait permettre aux adeptes de la marque à la pomme de mieux s’y retrouver. Lancée en 2001 par Steve Jobs, iTunes devait à l’origine accompagner le passage au MP3. Mais depuis, le service est devenu polyvalent. Achat de musique, de livres, de films, mais aussi outil pour effectuer les mises à jour et synchroniser un appareil, les fonctionnalités se cumulent. Et face à l'explosion des plateformes autonomes de streaming, le logiciel trop encombré n'a plus vraiment d'utilité.

Une évolution qui signe la fin de l'aventure iTunes, et tourne donc une page dans l'histoire du géant Apple.