Photo en Une : © BNK

Après de nombreuses éditions marquées par près d'une centaine d'artistes et 20 000 fêtards, BNK fêtera ses trois ans le samedi 1er juinPour l'occasion, une scénographie unique accompagnera un line up réunissant les pontes de l'EBM et de la techno sur deux scènes, le tout dans les studios de télévision du Lendit à Saint-Denis.

« Pour nous, il est important d’offrir à notre public quelque chose d’unique à chaque soirée », explique Alexandre Geslin, responsable communication de BNK. Parce qu’elles retranscrivent un univers et subliment les performances, les scénographies si particulières des BNK font parties intégrantes des shows des artistes. C’est pour cette raison que la scène principale sera centrale : « c’est l’axe directeur, l’épicentre de l’événement », continue-t-il

   À lire également
Comment les VJ's sont devenus des artistes et ont réinventé le dancefloor

Pour souffler sa troisième bougie, BNK est fier de réunir sur une performance commune Arnaud Rebotini et David Carretta. « D’autant plus que David Carretta était présent lors de notre tout premier événement en 2016. » De belles retrouvailles, donc.

Autre moment fort de cet anniversaire à deux scènes, Raffaele Attanasio – patron du label italien Letters From Jerusalem – viendra distiller ses tubes techno de meilleure facture, tandis que le DJ résident Darzack mixera son acid techno aux côtés de Dersee et de ses fréquences plus garage. La soirée accueillera également le side project sombre et expérimental de Sinus O, Limbus Puerorum, en b2b avec un invité mystère... Et comme si ça ne suffisait pas, la techno profonde du berlinois Phase Fatale, signé sur Ostgut Ton, côtoiera les sonorités EBM et electro du français Terence Fixmer. 11 heures d'intense bonheur.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l'événement.