Photo en Une : © InnerDisc

Les amateurs de musique électronique vivant à Toulouse – voire dans le Sud-Ouest – connaissent sans doute InnerDisc, disquaire du quartier St Cyprien. Il propose une offre électronique pointue, dont peu de vendeurs peuvent se vanter. « Il n’y avait plus de disquaire spécialisé [en musique électronique] à Toulouse depuis une dizaine d’années, comme un peu partout en province », confie Fred, son fondateur.

C’est ce dernier qui donne toute sa personnalité au magasin. Grand amateur de musique électronique depuis les années 90, le gérant a été DJ, puis a organisé quelques soirées avant de délaisser un peu le style et de partir à l’étranger. « L’offre musicale a connu une traversée du désert dans les années 2000 », affirme-t-il. Pourtant, à son retour à Toulouse, il découvre de nouvelles productions qui le charment. « J’ai vu une génération qui a entre 20 et 30 ans qui s’est emparée du phénomène », continue-t-il, ce qui le motive à ouvrir une boutique en ligne en 2014. Lui qui n’a jamais été commerçant, il réussit à se développer grâce au bouche à oreille dans tout le grand Sud, et ouvre un disquaire physique en 2015. Clément, qui y achète régulièrement un disque, fait partie de cette génération citée plus haut, et représente le client type du magasin. « Le vendeur est très avenant », dit-il, « il prend le temps de discuter, de t’aiguiller. Et tu sens qu’il est passionné, c’est un puits de science ».

   À lire également
Toulouse : Un DJ local transforme un ancien bus en magasin dédié à la musique électronique

La présence d’un tel gérant est d’autant plus importante que le magasin est petit : seules deux platines sont disponibles pour l’instant. « Je ne connais pas 80 % de ce qu’il y a dans les bacs » poursuit Clément, « donc je suis souvent perdu dans les rayons. Il vaut mieux savoir pourquoi tu y vas, tu ne peux pas juste venir écouter de la musique ». Ces limites n’empêchent pas Fred de développer son activité, en organisant notamment les Instore une fois par mois. Il y invite des DJ's locaux, dans un format d’apéro/before convivial. « C’est détente », résume Clément. « L’intérêt c’est de faire vivre la boutique, rencontrer les gens, que les gens se rencontrent » soutient Fred.

C’est aussi pour cela que le disquaire apporte son soutien aux jeunes artistes. « Généralement, ils ne connaissent pas le marché, donc on leur donne des conseils » déclare Fred. Mieux gérer la communication, se faire un peu de réseau, il n’hésite jamais à aider. Une initiative qui semble bienvenue : « c’est bien d’avoir un point de ralliement comme ça à Toulouse » conclut Clément.

À l’avenir, Fred souhaite développer l’offre d’InnerDisc, et plus largement, « démarrer un nouveau cycle », en proposant plus de soutien aux acteurs locaux. « On veut développer les choses par nous mêmes, avec une direction artistique de ce qu’on veut proposer » précise-t-il, un développement qui devrait se dérouler hors les murs du magasin. Des projets toujours guidés par cet éternel moteur : la passion.

InnerDisc est à retrouver 37 rue Reclusane à Toulouse, en ligne et sur Facebook.