Photo en Une : © D.R

Dans une collection Burberry intitulée Tempest, Riccardo Tisci s'est fait l'ambassadeur d'une nouvelle direction artistique, rendant hommage à la dualité typiquement british entre codes bourgeois et culture rave qui, selon lui, représente la quintessence de la marque. Lors de la Fashion Week de Londres, le créateur italien a voulu mettre en lumière une société en clash, de la banane haute couture au mythique trench à cols fourrure façon parka. 

    À lire également 
Qui est GAMUT le collectif de prêt a porter conscient qui defile à la station pour la Fashion Week

« Pour moi, Burberry ce n’est pas que de la mode, c’est l’ensemble de la vie britannique », à la croisée de « deux parties d’une même culture », confie t-il à The GuardianLumières tamisées, morceaux raves des années 1990 en fond sonore, les mannequins défilent aussi bien en jupe plissée punk qu'en cirés oversize et camaïeux de beiges.


Crédit Photo ©PixelFormula