Photo en Une : © D.R.


Selon le site Nikkei Asian Reviews, la firme japonaise Pioneer aurait pour projet de vendre sa branche Pioneer DJ. En 2015, elle avait déjà vendu 85 % de cette dernière à l’investisseur américain KKR, mais sans parvenir à enrayer sa baisse de revenus. En janvier dernier, l’investisseur hong-kongais Baring Private Equity Asia (BPEA) a racheté Pioneer, entraînant un profond remaniement, dont le licenciement de 15 % de ses salariés, selon le site Japan Times.

Cherchant à se concentrer sur la construction de voitures autonomes, la firme japonaise compte revendre ses dernières parts de Pioneer DJ, de même que KKR. Toujours selon Nikkei, différents potentiels acquéreurs sont déjà démarchés, et le choix serait fait à l’automne. Cependant, Julien Lemaire, country manager de Pioneer DJ France, indique que rien n’a été officiellement annoncé, que ce soit chez Pioneer, Pioneer DJ ou KKR.

   À lire également
Non, la division Pioneer DJ ne devrait pas s'arrêter (2014)



Si l’information se confirmait, il faudrait tout de même la tempérer : Pioneer s’est déjà retiré à 85 % du matériel de Djing, et Pioneer DJ a su devenir autonome vis-à-vis de sa maison mère. Si Pioneer vend effectivement les 15% qu'il lui reste, cela ne veut pas dire que Pioneer DJ cessera ses activités. On ne peut pas prévoir ce que ferait un investisseur, mais il semble peu probable qu'il démantèle une marque représentant 60 à 70% des parts de marché du matériel de DJ dans le monde.

Pioneer fabrique du matériel de DJ depuis 1994, très apprécié des professionnels du milieu. Malgré son rachat partiel en 2015 et les difficultés de sa maison mère, Pionner DJ poursuit la fabrication de nouveaux produits, comme le séquenceur SQUID de la série TORAIZsorti en avril et présenté lors de la dernière Trax Convention.