Photo en Une : © D.R.


Trax Convention, c’est le 4 mai à la Gaîté Lyrique dans cinq salles différentes. Pour ne pas vous perdre dans son vaste programme, en voilà un récapitulatif complet. Nota bene : la totalité de ces événements sont disponibles gratuitement, sur inscription et dans la limite des places disponibles.

Grande salle

Les affaires y commencent à 14h avec deux masterclass. D’abord celle de TORAIZ, la série de séquenceurs pour DJ et producteurs de Pioneer DJ, qui invite le producteur Gaidz à présenter la nouvelle version du modèle SQUID. En suivant, c’est le vendeur d’instruments Native Instruments, basé à Berlin, qui a demandé au DJ Christopher Kah de réinventer sa manière de mixer à l’aide du matériel de la marque Traktor. Ainsi, il branchera à ses platines le contrôleur Traktor S4 MK3 et mixera avec le logiciel Traktor Pro 3, qui lui permettra d’ajouter des samples et des sons de synthèse à son mix.

Le reste de l’après-midi sera consacré aux lives des trois gagnants du tremplin organisé par KissKissBankBank, de 16h30 à 19h30. On y entendra d’abord le duo nantais Maysgold, et son croisement entre deep house et R’n’B, puis Between Sleeps, DJ parisien évoluant dans une electronica ambient capable d’évoluer vers une techno plus énergique. Enfin, le jeune IDEM NEVI conclura le programme avec sa techno atmosphérique et mélodique, quelque part entre Jon Hopkins et Recondite.

   À lire également
Du matériel de DJ dernier cri va pouvoir être testé gratuitement par le public à la Gaîté Lyrique


Auditorium

La salle sera dédiée à des projections, conférences et débats. À 12h15 sera projeté le film If I Think Of Germany At Night, de Romuald Karmakar, qui nous amène aux côtés de 5 DJs emblématiques, dont Ricardo Villalobos ou Roman Flügel, dressant à la fois leur portrait, un historique de la scène techno et une plongée sensorielle dans cet univers. À 15h, les organisateurs des festivals We Love Green, Hadra et Dub Camp tenteront de répondre à la question : « Peut-on faire la fête sans dommage pour la planète ? ». Entre l’énergie nécessaire pour les scénographies et les billets d’avion pour s’y rendre, difficile d’être un festivalier écolo. À 16h, c’est la relation entre la techno et la mode qui sera traitée, notamment la manière dont la première se réapproprie la seconde, mais aussi l’inverse. Pour en discuter, on trouvera Miley Serious, patronne du label 99cts rcrds, Fanny du collectif La Créole, Alice Pfeiffer, chroniqueuse mode sur Radio Nova, Nyoko, créateurs de la marque drône, et des représentants de la marque de prêt à porter GAMUT.

Une nouvelle projection aura lieu à 17h20 : Everybody In The Place, dans une séance présentée par l'équipe du FAME Festival, et en présence de l’équipe du film. Ce documentaire, créé en collaboration avec Gucci et Frieze pour la série « Second Summer Of Love », retrace une histoire sociale de l’Angleterre à travers le prisme de l’acid house et de la rave, de son explosion à la fin des années 80 jusqu’à sa répression moins de dix ans plus tard. Enfin, la journée s’y finira par un débat autour de la question « Où va la scène techno française ? ». Différents acteurs de la vie nocturne française y parleront du dynamisme actuel de la scène, entre l’exposition Electro, l’émergence de nouveaux styles et tendances et l’arrivée d’un nouveau public, mais aussi de la commercialisation du genre.

À lire également
Deux films immanquables sur les musiques électroniques vont être projetés gratuitement à Paris




Plateau Bar

Outre un espace radio proposé par Rinse, cette salle accueillera un grand marché aux disques tenu par de nombreux vendeurs. On y trouvera de grands labels, comme Ninja Tune, Ed Banger, Pan European Recordings, Le Turc Mécanique ou Hydropathes Records, mais aussi le distributeur Differ-Ant, des disquaires comme le récent Dizonord, ou Yoyaku, et des libraires et éditeurs, dont Ici Librairie, Le Mot et le Reste et la revue Audimat. De quoi fouiller des heures durant, à la recherche de la pépite cachée, ou du classique qui manque à la collection. Ed Banger a également annoncé venir avec des maxis de Justice, Mr Oizo ou Breakbot, ainsi que des goodies.

Foyer Moderne

Dans cette salle, et dès 12h30, on pourra tester le matériel présenté en masterclass dans la grande salle par TORAIZ et Native Instruments, ainsi que celui de Roland. Tout en expérimentant ces platines, enceintes, séquenceurs et synthétiseurs, on y entendra une succession de DJ sets, incluant notamment des artistes des labels Le Turc Mécanique ou Hydropathes Records, jusqu’à 19h30. Et si vous n’avez pas trouvé votre bonheur au marché aux disques du plateau bar, il y aura encore quelques bacs où chiner à son rythme.

Foyer Historique

Dans cette salle, pas d’animation : elle sera dédiée au chill et à la restauration pendant toute la journée. De quoi se remettre d’aplomb et bien organiser son parcours, avant de repartir de plus belle !

Le programme complet est à retrouver sur l'événement Facebook de la Trax Convention, et ci-dessous. Les inscriptions sont disponibles via Shotgun.