Photo en Une : © D.R.

Ouvrir un club dans le 16ème arrondissement de Marseille, c'est le pari improbable que se sont lancé Audrey Galdeano et Adrien Gaillicou, deux passionnés de musique électronique. Le week-end du 31 mai 2019, le tout nouveau centre de grossistes MIF 68 accueillera sur sa terrasse de 2 000 m² le Baou et ses soirées « sous le soleil et les étoiles ».

   À lire également
Comment Marseille est devenue d'une des scènes underground les plus soudées de France 

Le vendredi soir, le Baou invitera le collectif local Canopy pour inaugurer l'ouverture de cette terrasse éphémère pouvant accueillir plus de 2 000 personnes. Quatre DJ's feront danser les marseillais sur une house ensoleillée et une disco funk anisée. Le samedi, place à la techno tribale et mélancolique du collectif franco-hollandais Klassified, associant bien-être et musique électroniqueDes food trucks vegans et thaïs investiront la terrasse géante sur laquelle des tentes militaires s'élèveront, le tout dans une ambiance de jungle tropicale. 

Si le quartier ouvrier de l'Estaque, connu pour ses chichis frégis et son petit port rocailleux arrive souvent en dernier choix pour faire la fête à Marseille, le toit du Baou permettrait à la fois de faire vivre un quartier à l'abandon, mais aussi des collectifs d'artistes en quête de lieux insolites. Et les deux fondateurs en ont bien conscience : « On a voulu créer un lieu où les gens se sentent bien et ont envie de chiller sans se prendre la tête. Le vrai défi, c'est de faire sortir les Marseillais et les Aixois de chez eux, parce que c'est vrai que faire des soirées dans le 16e, c'est pas habituel»

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook du Baou.