Photo en Une : © D.R

C'est avec le soutien financier du Ministère de l'Éducation et de la Culture, de la SACEM et du MILDECA (Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites Addictives), que l'association Freeform – œuvrant depuis 2014 dans la défense des organisations de soirées amatrices en France – vient de lancer un appel à initiatives national. Le projet "La Bulle d'R" est un dispositif visant à encourager les débutants dans l'organisation de raves, free parties ou festivals électroniques, et à les aider à se lancer. Il tient également à valoriser la créativité et l'engagement de la jeunesse. 

Après avoir établi une sélection parmi les candidatures, "La Bulle d'R" et des professionnels du secteur accompagneront ainsi des porteurs de projets dans l'organisation de leur premier projet de rassemblement électronique déclaré, notamment via des formations. Véritable tremplin, qui mettra plus particulièrement à l'honneur les initiatives les plus engagées, que ce soit écologiquement, au niveau de la prévention des risques ou de la parité, "La Bulle d'R" soutiendra financièrement une dizaine de projets à hauteur de 3 500 € chacun, sur un plan relatif à la sécurité du public. 

Pour être éligibles, les projets doivent être menés par au moins un jeune de moins de 25 ans, prévoir une jauge de 500 à 3000 personnes et avoir déjà un lieu défini pour l'événement. « Pour cette première édition du dispositif, nous sommes partis sur un fonctionnement assez simple : premier arrivé, premier servi ! » complète Samuel Raymond, directeur de Freeform, concernant le délai pour les candidatures. Pour chacune des manifestations soutenues, « Freeform installera un gros chill out, dans lequel une association de prévention des risques sera accueillie. De nombreuses informations concernant différentes actions d'engagement pour la jeunesse seront aussi mises à disposition du public », confie-t-il.

   À lire également
Teknival du 1er mai : « La plus grande sévérité sera observée de la part des autorités »



Freeform
, association incontournable depuis 2014 dans le milieu des free parties françaises, vise à apaiser les échanges, souvent houleux, entre organisateurs, fêtards et services de l'état ou élus locaux. L'organisme fait notamment en sorte que les rassemblements se déroulent dans les meilleures conditions possibles, et défend la culture rave face à la répression grandissante des pouvoirs publics. En 2016, Freeform avait fait parvenir une lettre au cabinet ministériel, s'adressant directement au premier ministre de l'époque, Manuel Valls. Le courrier s'opposait aux "procédures abusives" et réclamait, entre autres, l'abrogation d'un volet de la loi Mariani, imposant la saisie des sound systems lors des événements non déclarés de plus de 500 personnes.

Pour plus d'informations sur l'appel à initiatives "La Bulle d'R", ou envoyer sa candidature, rendez-vous sur le site de l'association.