Photo en Une : © Andreas Torstensson

Du 24 au 28 avril aura lieu la cinquième édition du festival Intonal. Pendant 5 jours, le public sera immergé dans un monde centré sur les musiques électroniques expérimentales et la performance. « Cette année, nous avons vraiment booké les artistes qui nous tiennent à cœur, au lieu de programmer les artistes qui tournent ou que l’on retrouve dans tous les autres festivals », souligne Ulf Eriksson, directeur de l'évènement. Avec une programmation éclectique et inconnue du grand public, le festival promet de nombreuses surprises sur toute sa durée.

   À lire également 
Pourquoi il faut se rendre les yeux fermés au festival électronique intonal en Suède

Comme chaque année, les festivités s’ouvriront à l’extérieur du site principal. C'est en effet dans les locaux du Malmö Roddklub, un club d'aviron local, que public, artistes et organisateurs pourront se rencontrer le premier jour : une tradition appelée "ambient assembly". Pour l'occasion, le trio Joana’s Hair et leurs 12 synthétiseurs aux sonorités fantomatiques émerveilleront le public avec l’aide d’Ipo Väisänen et sa collection de différents claviers et oscillateurs fabriqués par lui-même. Dans une optique plus radicale, Noise Against Fascism, électrisera l'atmosphère avec un live audio-visuel engagé et noisy que, par la suite, viendra tempérer le DJ EBM Rivet. Le lendemain, la superbe église Art nouveau St. Johannes sera investie par la légende de la musique expérimentale allemande Limpe Fuchs. Un live collaboratif du compositeur suédois Erik Enocksson et de l'artiste américaine Kali Malone résonnera également au coeur du lieu de culte. Intitulé "In Praise of Profanation", il s'agira d'une adaptation de leurs oeuvres solos pour une formation composée d'un orgue, d'instruments électroniques et d'une chorale. Un autre temps fort du festival sera le live punk énergique de Vanligt Folk qui sera suivi par Total Leatherette et Clara! Y Maoupa dans la journée du samedi !



Lors des autres journées, de nombreuses activités contribueront à créer une ambiance chaleureuse et familiale. « La plupart de la programmation se déroule dans un unique bâtiment aux étages multiples. Je pense que l’ambiance familiale est assez spéciale ». Par exemple, des ateliers pour essayer différents instruments seront mis en place et un "sleeping concert" sera proposé le dimanche soir. Le public pourra ainsi amener matelas, oreillers, duvets et se laisser porter par les douces mélodies de Johanna Knutsson ou Sebastian Mullaert

Le festival rassemblera également plusieurs performances artistiques, dont celle du duo londonien Antonio Branco & Riccardo T. qui utilise le corps comme un instrument et un matériau. A travers leur oeuvre Gaze Dialogue, où les deux artistes jouent le rôle de gogo dancers, ils interrogeront la question de la sexualité dans la culture club.

Toutes les informations sur l'événement sont à retrouver sur la page Facebook du festival