Photo en Une : © Tim Buiting

Outre son éco-responsabilité et son line-up massif, le festival DGTL – aussi appelé "Digital" – s'articule autour des arts numériques sous toutes leurs formes. Au cours de ses nombreuses éditions, qu'elles soient espagnoles ou hollandaises, les installations et projets innovants ont élaboré l'ambiance et le décor futuriste emblématique de cet évènement. À la poursuite des points de rencontre entre l'espace, la lumière et le son, le projet audiovisuel Skyline, réalisé par deux membres de l'organisation du festival - Boris Acket et Bob Roijen - et l'artiste contemporain Nick Verstand, fera sa première apparition à Amsterdam du 19 au 21 avril. Après la présentation d'un premier projet à Barcelone l'été dernier, le trio revient donc ce printemps aux Pays-bas pour une version modifiée qui s'annonce encore plus impressionnante.

Les visiteurs faisant leur entrée dans le hall du festival accèderont directement à une structure en forme de tunnel, où un éclairage séquencé sera combiné à un stimulus sonore pour une expérience immersive unique et envoûtante. L'installation, qui profitera de la technologie 4DSound et mesurant près de 80 mètres de long sera présentée chaque jour en continu de 22h à 3h, excepté durant le laps de temps consacré aux prestations particulières du trio créateur. Chaque jour, ces derniers sublimeront en effet le set d'un artiste différent. Ils illustreront entre autres les mélodies planantes de Colin Benders le vendredi, la performance d'Oceanic le samedi, ainsi que la techno brute de Dax J le dimanche.

Toutes les informations et la programmation complète sont à retrouver sur le site internet du DGTL et la page Facebook de l'évènement.