Photo en Une : © D.R.

Ça fait longtemps qu'on en rêve ! Dans un entretien accordé au Parisien le 13 avril, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a annoncé la venue de tests pour l’ouverture des métros toute la nuit. « Il faut redonner l’envie aux Franciliens de sortir la nuit et le week-end à Paris » déclare-t-elle. Ces tests auront lieu un samedi par mois entre septembre 2019 et mars 2020. Six lignes de métro seront ouvertes pendant 40h, du samedi à 5h30 jusqu’au dimanche à 00h30 : les lignes 1, 2, 5, 6, 9 et 14, ainsi que les tramways 2, 3a et 3b. La ligne 4, pourtant colonne vertébrale Nord-Sud du réseau parisien, n’est pas concernée.

   À lire également
Métro de nuit à Paris : pourquoi ça coince


Attention : seuls 75 arrêts seront desservis, bientôt annoncés par la RATP selon le Parisien. Un renforcement des bus noctiliens ces nuits-là, ainsi que des solutions de transport depuis le métro vers les banlieues a également été promis. Néanmoins, Valérie Pécresse rappelle que le contrat entre Île-de-France Mobilités (dont Pécresse est présidente) et la RATP inclut cinq nocturnes maximum par an. « Au-delà, il faut ouvrir des négociations sociales, et ça peut prendre 18 mois. » Il va donc falloir attendre encore un peu avant que le métro nocturne à Paris soit aussi efficace que son homologue londonien.