Photo en Une : © Kraftwerk

Ralf Hütter a accordé l'une de ses rares interviews à France Inter. Le fondateur de Kraftwerk – et seul membre d’origine encore présent dans le groupe – y raconte 50 ans de carrière. Cet entretien exclusif est réalisé dans le cadre de l’exposition Electro (jutement sous-titrée « De Kraftwerk à Daft Punk »), qui ouvrira ses portes dès demain mardi 9 avril à la Philharmonie de Paris, et à laquelle Hütter a collaboré.

   À lire également :
Kraftwerk bientôt à Paris pour trois concerts en trois jours à la Philharmonie

À la lecture, on reconnaît bien l’intellectuel à l’œuvre derrière les concepts de Kraftwerk. Hütter revient sur les débuts du groupe, très bricolés et underground, avant d’aborder la renommée, et l’héritage du groupe, portant un regard enthousiaste et presque paternel sur les musiciens électroniques du monde entier.

Il y évoque aussi bien le compositeur d’avant-garde Karlheinz Stockhausen, pionnier de la musique électronique en Allemagne, que Jeff Mills, qui remixait du Kraftwerk dans les clubs de Detroit. Entre ces artistes emblématique de deux chapitres majeurs de l'histoire de la musique électronique, Kraftwerk est devenu une référence incontournable, lui valant les honneurs de l’exposition de la Philharmonie. Kraftwerk y jouera d'ailleurs à trois reprises, les 11, 12 et 13 juillet 2019.

L'intégralité de l'interview est à retrouver sur le site internet de France Inter.