Photo en Une : © D.R.

Avec son actualité satirique du milieu de la musique électronique et ses fameuses compilations de punchlines "entendues en after", Ravelations est devenue référence, véritable Gorafi de la scène électronique. Après cinq ans de news plus décalées les unes que les autres, on pouvait lire hier un post sur Facebook annonçant l'intention du site de disparaître quelques temps. « On n'arrête pas définitivement », tient à rassurer John, l'un des deux comparses à la tête du webzine. « On a monté ça à deux avec Stéphane il y a cinq ans, à l'époque où on avait du temps, et on en a de moins en moins aujourd'hui. » Les deux amis manquent aussi de main d'œuvre, et se sont quelque peu lassés de l'actualité du monde électronique sur Internet. « La scène techno est devenue finalement une caricature d'elle-même. », explique John. « Quand on voit toutes ces infos telles que KFC qui sponsorise je ne sais quel évènement, ou bien encore l'eau du bain de Nina Kraviz mise en vente sur Ebay... on a l'impression que tout ça vient finalement marcher sur nos plates-bandes. » Hier, ils ont reçu la photo « d'une bande de mecs qui se sont fait tatouer "Si je mens je vais en after" », et cet évènement a précipité leur intention d'arrêter. « C'est comme si on avait enfanté un monstre. », confie John atterré.

A l'origine de Ravelations : un article du Gorafi révélant la surdité de David Guetta. Les deux amis, habitués du milieu depuis près de 30 ans, ont réalisé l'absence de média satirique français dans ce milieu qu'ils maîtrisaient presque parfaitement. « Nous sortons depuis des années, nous avons beaucoup de connaissances dans ce milieu et Stéphane a bossé dans le label de Laurent Garnier pendant longtemps ». Depuis, ils ont créé une véritable communauté autour d'eux et de leur webzine. « On maîtrise le sujet, et on pense que les gens l'ont senti. », analyse John. « On n'arrête pas, c'est vraiment notre bébé. C'est marrant et les gens nous aiment bien. On compte bien continuer à publier des archives et des #EntenduEnAfter. »

Durant les prochains mois, John et Stéphane vont se concentrer sur leur nouveau projet : un recueil de phrases #EntenduEnAfter dans un livre « autour d'un travail typographique ». Ils sont actuellement à la recherche d'une boîte d'édition, et ont également l'intention de recruter des bénévoles motivés, avec « autant de talent qu'eux », comme ils aiment en plaisanter.