Photo en Une : © D.R


Ciblant la musique électronique et la danse, le festival Listen! se tiendra dans une quinzaine de lieux emblématiques de Bruxelles du 17 au 21 avril 2019. Se targuant de « rassembler quelques un des artistes les plus talentueux de Belgique et d'ailleur», l'événement promet une programmation des plus pointues, un grand nombre d'activités et, c'est la nouveauté de cette quatrième édition, rien de moins qu'une scène Boiler Room.

   À lire également :
Bruxelles : Jeff Mills, MCDE et Blawan joueront dans les plus beaux édifices arts-déco de la ville

Selon l'un des organisateurs du festival, cette collaboration — qui pourrait faire accéder Listen! au cercle des festivals les plus en vues d'Europe aux cotés du Dekmantel ou d'Awakenings — s'est faite à l'initiative de ce qui, d'une simple chaine youtube, est devenu « le MTV de notre décennie ». Impressionné par le line-up des autres scènes qui, il est vrai, à de quoi mettre l'eau à la bouche (Kamaal Williams, Avalon Emerson, Habibi Funk, Palms Trax, Front de Cadeaux...), Boiler Room s'attellera à « mettre en avant la scène locale en soulignant l'importance de sa diversité », ajoute t-il. Pour l'organisateur, le pays vit en effet un moment d'émulation marqué par l'émergence « d'un nombre incroyable de nouveaux talents ».

Constituant le point d'ancrage de la soirée C12, rendez-vous incontournable des clubbers bruxellois, l'un des espaces de la galerie Horta accueillera des DJ sets qui permettront au public d'explorer cette fameuse diversité dans une ambiance intimiste. La nuit du vendredi sera notamment marquée par la venue de Lefto, remarqué après une performance explosive entre hip-hop, house et jungle au festival Atomium en 2016. Le Motel, beatmaker réputé pour ses collaborations récurrentes avec Roméo Elvis, sera lui aussi de la partie.

Orienté techno, le samedi soir sera l'occasion de savourer les sets de Phillip Jondo, résident du fameux Salon des Amateurs – le club avant-gardiste dDüsseldorf – ou du patron du label Kalahari Oyster Cult, Rey Colino. Enfin, le dimanche sera consacré aux « musiques du monde entier » savamment réunies par des DJ's adeptes du "crate digging" (chinage de disques). Outre la diggeuse stambouliote Ece Özel et le Russe Lipelis, qui fêtera son premier Boiler Room, la scène vibrera également au son de soFA, l'un des collectionneurs de disques les plus connus de la ville et de Mo Disko, connu pour sa participation au duo disco The Glimmers. Ce dernier officiera sous son nouvel alias Rheinzand.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l'évènement.