Photo en Une : © Thomas Munerel

Cela fait maintenant quatre années que les rues caennoises sont égayées à l'occasion du Palma Festival et durablement dans le temps. Établissements publics et propriétaires particuliers de la ville confient leurs murs à différents artistes, graffeurs et autres maîtres du street art. Aujourd'hui débute la quatrième édition du festival normand, et jusqu'au 7 avril, de nombreuses propositions visuelles et musicales seront offertes au public. Au programme : résidences avec les artistes invités, masterclass et performances live.

Côté musical, l'association Neuvième Ruche collabore avec le Palma afin de proposer au public des masterclass et des résidences exceptionnelles avec les jeunes du conservatoire du Sivom des trois vallées à Colombelles. Cette année, c'est tout un cursus musical autour du live performer Roscius et du duo local à la techno minimaliste Glass, qui sera proposé. Roscius animera chaque jour une résidence autour de la recherche musicale et du live looping à l'auditorium du conservatoire, un choix qui est apparu comme une évidence à Antoine Besuelle, chargé de développement chez Neuvième Ruche. « Roscius est lui-même passé par le conservatoire », explique-t-il, « j'ai tout de suite pensé à lui. Faire confronter ces deux mondes de la musique électronique et de l'acoustique est très intéressant à mon sens, ça ne peut qu'apporter de nouvelles idées. ». Seront proposées également des masterclass gratuites et ouvertes à tous, animées indépendamment par chaque artiste, mais également une masterclass croisée avec Roscius et Glass réunis. « Croiser l'univers de Roscius orienté sur l'humain et utilisant de vrais instruments du monde entier avec celui de Glass, plutôt orienté machine, me paressait plus qu'intéressant dans l'exploration des différentes façons de produire de la musique électronique », confie Antoine. Lors de ce cours à trois voix, les artistes exploreront leur vision de l'avenir de la création musicale. Ces différentes rencontres précèderont leurs performances live du 7 avril au Dôme de Colombelles.

Peintures, expositions, concerts, balades, workshop, ateliers et nombreuses autres rencontres sont encore au programme de cette quatrième édition qui promet d'être exaltante et haute en couleurs. Depuis 2016 le groupe d'artistes et la structure basés à Caen et à l'origine de l'événement ne cessent de se surpasser et d'innover toujours dans le but de surprendre leur public.

Toutes les informations et la programmation complète sont à retrouver sur le site internet et la page Facebook du festival.