Photo en Une : © D.R


Les vendredis 5 avril et 3 mai prochains, le Sucre à Lyon accueillera la 3ème édition du format Shake Your Classics. Né d'une collaboration entre la salle, l'Auditorium de Lyon et le Grame, l'événement a pour but de mêler les domaines de prédilection de chacune des trois entités, à savoir musiques électroniques, classiques et contemporaines. Une démarche qui, selon le programmateur des deux soirées Pierre Zeimet, ne cherche pas à mettre en exergue « les a priori fortement discutables de l’influence de la musique contemporaine minimale sur la musique techno », mais a pour intention de « libérer la musique de ses carcans typologiques et de bousculer les codes », pour notamment faire se rencontrer différents publics.

L'équipe de Shake Your Classics a à coeur de programmer des artistes majeurs dans ces trois domaines, en invitant pour chaque date, un représentant par scène. « C’est une occasion assez incroyable de pourvoir profiter des pointures de ces différents domaines sur une même soirée », commente Pierre Zeimet. Ainsi, le Sucre accueillera pour la première soirée une création électronique expérimentale réalisée par Bjarki, prodige de la techno islandaise signé sur трип, le label de Nina Kraviz. L'artiste sera accompagné du violoncelliste autrichien Kian Soltani, un soliste réclamé sur les plus grandes scènes du monde, ainsi que du pianiste et compositeur français Laurent Durupt.

   À lire également
Bjarki : "J'ai refusé le Berghain et Boiler Room, ça ne m'apporte strictement rien"

Pour la date du 3 mai, la salle lyonnaise invitera la DJ acid techno Dasha Rush pour un « show live-machine exceptionnel mélangeant, grâce à la présence de la violoncelliste Schloss Mirabell à ses cotés, sonorités synthétiques et organiques. » La virtuose du violon Mari Samuelsen associera quant à elle « son répertoire classique à une interprétation d'un titre de Max Richter » – un artiste reconnu pour son implication dans les musiques électroniques, notamment par son travail avec le groupe Future Sound of London. Enfin, le pianiste français contemporain Wilhem Latchoumia interprétera entre autres une oeuvre de John Cage, ce dernier étant également connu pour son importante contribution dans l'histoire de la musique électronique. Avec "Imaginary Landscape No. 1", réalisé en 1939, l'artiste « inventa chronologiquement l'oeuvre que l'on peut considérer comme étant la première pièce du genre », rappelle Pierre Zeimet.

Shake Your Classics poussera son concept de diversité des genres encore plus loin puisqu'on pourra retrouver les artistes de la scène électronique en format club pour le reste de la nuit, après leur « live spécial, contemplatif et expérimental en première partie de soirée ». Le cadre est également essentiel à l'atmosphère de l'événement. « L’environnement physique crée une représentation tangiblement différente influençant la perception auditive que l’on peut avoir de la musique. Ainsi, l’espace si spécial du Sucre permet de découvrir et d’apprécier les différences et similitudes entre ces musiques de façon exceptionnelle », expliquent les organisateurs.

Toutes les informations sur les deux dates sont à retrouver sur la page Facebook de l'événement.