Photo en Une : © D.R

Dans le cadre de la semaine nationale d'éducation et d'action contre le racisme et l'antisémitisme, Le Grand Festival propose du 16 au 24 mars une série de shows et performances d'artistes engagés dans cette lutte. Au cœur du Palais de la Porte Dorée, et plus précisément au Musée de l'Histoire de l'Immigration, nombreux artistes de la danse, du stand-up, du théâtre ou encore du rap se produiront dans le but de sensibiliser le public à la tolérance.

Le festival a déjà débuté samedi avec la soirée Ballroom, au cours de laquelle des danseurs de la communauté LGBT française et internationale se sont affrontés lors de battles endiablés. Mercredi 20 aura lieu une soirée stand-up qui promet d'aborder les stéréotypes avec humour. Le vendredi 22 mars, Younes et Yacine débarqueront dans la salle du Forum avec leur spectacle Hadra, imaginé et chorégraphié par Alexandre Roccoli. Au croisement de plusieurs pratiques artistiques, cette prestation mêlera danses traditionnelles marocaines à des influences plus contemporaines telles que le hip-hop ou la house music.

Le dimanche 23 se tiendra entre autres le live du DJ Waël Alkak, dont la musique fusionne chants populaires syriens et improvisations électroniques. Le week-end sera également rythmé par les parades carnavalesques de la chorégraphe Sandra Saint Rose Franchine et inspirée par certaines performances du carnaval de Notting Hill. Ces performances feront déambuler danseurs, acrobates et plasticiens dans le hall d'honneur et sur le parvis du Palais.

Au programme demeure encore une multitude de rendez-vous dont des concerts, des spectacles, des séances de cinéma, des lectures musicales, des débats, et des ateliers d'écriture, de gravure et de radio.

Toutes les informations et la programmation complète sont à retrouver sur le site du Palais de la Porte Dorée.