Photo en Une : © Kristýna Kulíková

À l'image de la diversité de la scène électronique, ce sont des artistes de tous horizons qui viendront se produire à la prochaine soirée Club Trax. Toujours dans les locaux de La Rotonde, la soirée accueillera les clubbeurs de minuit à 6h, le 22 mars prochain. Cet événement s'organise en marge du festival INASound, qui a à coeur de mettre en avant des artistes visionnaires et prometteurs, et donne un aperçu de l'avant-garde des musiques actuelles.

Pour l'occasion, la Club Trax a invité des artistes dont l'univers et la personnalité sont fidèles à l'esprit de l'INASound Festival. La salle de l'Atrium verra se produire Sylvere, résident du flamboyant collectif La Créole, dont les productions funk teintées de grime lui confèrent une identité musicale unique. Ses sets compilent des basses lourdes, presque indus, avec des nappes surbreakées, sur lesquelles viennent se poser des flows nonchalants. Un mélange inédit, lunatique et survitaminé, qui promet d'enflammer le dancefloor dès les premières heures de la soirées.

Il sera suivi de la brésilienne Badsista, dont l'héritage "gueto club" revendiqué donne à ses sets leur puissance, mêlant le flow de MC portugais à une instrumentale axée bass music au rythme tribal. Un mélange d'influences qui promet un set radical, où les samples de rappeurs seront légion, et qui saura pousser à bout les enceintes de La Rotonde.

À lire également
Le grand salon des musiques électroniques Trax Convention revient

Avec eux, la jeune recrue du label Resources Dehousy viendra prodiguer sa house, dont les rythmes tribaux sont la signature. Son set promet de mettre à l'honneur des productions cadencées à la musicalité inédite, qui feront à coup sûr voyager le public de l'Atrium.

Enfin, les platines reviendront à la DJ marocaine ڭليثرGlitter٥٥  pour un closing d'anthologie. Entre un passage remarqué aux Trans Musicales en décembre dernier, et et ses dates dans les plus grands festivals cet été (We Love Green, Le Bon Air...), elle viendra démontrer la puissance de ses tracks synthétiques, aux mélodies volatiles et à la production multiculturelle, puisant aussi bien dans des registres acid et new wave que des musiques orientales.

Alors que le dancefloor du Refuge sera enflammé par l'équipe de Trax depuis les platines, le mini-club sera laissé aux mains expertes de High Heal x Stock-71 x Club Late Music pour une carte blanche exclusive et pleine de promesses.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l'évènement.