Photo en Une : © Lila Azeu

Le 2 mars 2019 se tiendra une soirée unique : le collectif Shadow Odissey fête son premier anniversaire et invite pour l'occasion les amateurs de la techno la plus sombre à se rendre à sa soirée « Black Chamber », qui se déroulera dans le noir (presque) total. L'idée ? Ne conserver qu'un minimum de lumière pour se débarrasser de toute la dimension sociale de la fête, et ne se concentrer que sur le son. « Une soirée n'a pas besoin de lumières ou de lasers a outrance pour être appréciable. », explique le collectif, qui espère satisfaire ceux qui dansent pour s'évader. « Dans le noir, il se crée une alchimie entre les gens, qui ne sont plus du tout dans le paraître mais dans la détente et l'amusement. Personne ne se regarde, personne n'est vu, tout le monde est à l'aise. »

À lire également
Paris : le Rex Club va organiser des soirées dans le noir complet et en son 3D

Organisée dans une warehouse encore tenue secrète, la soirée sera rythmée par les figures rares d'une scène techno aussi obscure que possible. Les amateurs reconnaîtront les productions saturées de l'italien Domenico Crisci, la techno sans merci de Ike Dusk, ainsi que le live fantomatique de War Scenes. Le parisien Ahxat sera également de la partie, pour livrer ses productions minimales et dystopiques. Face à lui, Modifer (du duo The Effaith) et Federico Amoroso donneront à l'obscurité une dimension inquiétante.

Rendez-vous sur la page Facebook de l'événement pour retrouver toutes les informations.