Photo en Une : © D.R


Le festival Woodstower est de retour du 29 août au 1er septembre 2019 dans le bassin lyonnais, pour sa 21ème édition. Celle-ci réunira, à nouveau au coeur du Grand Parc de Miribel Jonage, la crème des musiques électroniques et du hip-hop – « les deux lignes fortes de la programmation » selon les organisateurs. Après avoir annoncé la semaine dernière le programme de sa soirée d’ouverture, qui accueillera le célèbre rappeur Nekfeu et le musicien Etienne de Crécy – récemment auteur d’un live pour l’exposition sur l’histoire de l’électronique Électro –, Woodstower ajoute 15 nouveaux noms à son line-up.

Côté techno, les festivaliers auront ainsi le bonheur de pouvoir danser sur la musique du vétéran DJ britannique Dave Clarke, de Recondite, élu meilleur artiste live par Resident Advisor en 2014, ou encore sur les mélodies hypnotiques d’Irène Drésel, dont la scénographie florale devrait parfaitement s’accorder au milieu environnant. Citée comme étant le « coup de coeur de l’équipe du festival », cette dernière viendra défendre son premier album Hyper Cristal, prévu pour le 29 mars. Le volet électronique de la programmation sera complété par les performances de Synapson, duo composé d’un DJ et d’un pianiste de jazz – programmé tout comme Dave Clark et Recondite, le vendredi soir –, du populaire représentant de la scène dub française Panda Dub, ou encore du DJ hardtek et reggae Vandal. Le hip-hop ne sera pas non plus en reste. Hormis Nekfeu, Woodstower invitera notamment Josman, auteur d’un album aux productions léchées, J.O.$, sorti l’an dernier.

   À lire également
À voir : Comment Irène Drésel produit de la techno dure depuis ses champs en Eure-et-Loir

Pour accompagner cette programmation pointue, l’événement proposera également « de nombreuses animations, qui offriront une bonne dose de fun aux festivaliers : tyrolienne, paillettes, espace chill avec balançoires, espace lecture… ». Le tout dans un esprit de fête écoresponsable, élément primordial pour les organisateurs qui ont à coeur de valoriser l’espace vert de Miribel Jonage, « un des plus grands parcs périurbains d'Europe. »

Interrogée sur la suite du programme, l’équipe du festival promet pour l’annonce des prochains noms, « un bel éventail techno, house, disco. » De quoi nous faire trépigner d’impatience. Plus d'informations sur la page Facebook de l'événement.