Photo en Une : © D.R


Par Olivier Pernot

Le Mans est une ville atypique : elle possède cinq salles de concerts et aucun club électro. « Ces salles de concerts diffusaient peu ou pas de musiques électroniques », précise Julien Mansard, de l’association Impact. Alors, lui et les autres activistes de l’association ont pris les choses en main depuis l’automne 2015. En un peu plus de trois ans, la structure a organisé une soixantaine d’événements, principalement à L’Inventaire, une petite salle de 150 places, et au Spot, la salle du skatepark (500 places). « Nous avons voulu faire venir des noms connus de la techno, des Français et des internationaux, et aussi miser sur les découvertes, comme Anetha, I Hate Models, AZF, Keith Carnal, Keepsakes. Ou encore Charlotte de Witte quand elle coûtait moins de 1000 € ! » (son cachet est d’environ 15 000 € aujourd’hui).

L’association a diversifié aussi ses propositions. En plus des soirées, elle a organisé des projections de films, des conférences, des boums pour les enfants, une « caritateuf » au profit du Secours Populaire. En 2017, la structure a lancé un premier grand rendez-vous automnal, qui s’est étalé l’année dernière sur cinq jours dans plusieurs lieux de la ville. Celui-ci se double aujourd’hui d’un événement printanier, toujours sous la bannière Impact. « Nous voulons faire un festival pas comme les autres. Avec un line-up différent, qui change de tous les autres festivals. La programmation est 100% française, avec des têtes d’affiches et aussi pas mal de découvertes car cela reste notre ADN », explique Julien Mansard.

La manifestation se déroulera les 11 et 12 mai, de 23h à 6h la nuit du samedi et de 14h à minuit le dimanche, dans les coursives et sur le parvis extérieur de la MMArena, le stade de foot du Mans FC. La programmation de chaque édition de l’Impact printanier sera réalisée avec un curateur. Le premier a avoir apporté son expertise et son réseau est Patrice Mourre, alias DJ P.Moore, un des créateurs de Nuits sonores. « On voulait avoir Laurent Garnier pour cette première édition et Patrice nous a beaucoup aidés. »  Laurent Garnier clôturera ainsi l’événement le dimanche soir mais, avant lui, celui-ci alignera d’autres belles têtes d’affiche comme Arnaud Rebotini, Manu Le Malin et The Hacker ou des figures de la scène techno comme Scan X, Madben, Anetha et Shlømo.

L'événement invite également des artistes de la jeune génération, dont Mézigue et Sentimental Rave. Le côté festif sera assuré par les collectifs La Mamie’s et Le Camion Bazar, ou encore Sheitan Brothers et Radio Meuh Crew. Le samedi soir, une scène sera réservée à la trance avec des artistes comme OddWave et Hasanga. « Elle a beaucoup de gueule la programmation de cette première édition ! », se réjouit Julien Mansard. « Nous avons réussi à réunir toutes les générations d’artistes de la techno et de la house française. » Avec un line-up aussi ambitieux, ce premier événement Impact 100% français devrait s’imposer rapidement comme un incontournable du calendrier des rassemblements printaniers !

L'intégralité de la programmation est à découvrir sur la page Facebook de l'événement.