Photo en Une : © D.R

Bien qu'ayant déjà fait concourir Daft Punk contre Moby, ou Kaftwerk contre Bonobo, la catégorie « musique électronique » des Grammys n'est jamais la plus médiatisée. Forte, comme souvent, de très bons disques, elle opposait cette année Jon Hopkins, SOPHIE, Justice, Sofi Tukker et TOKiMONSTA.

À lire également
C'est officiel, Justice a tourné un film et annonce une première projection

Si beaucoup pressentaient la productrice SOPHIE et le DJ Jon Hopkins comme lauréats, c'est le duo français qui est cette fois reparti avec la statuette. Un prix récompensant leur album Woman Worldwide, sa première médaille, cinq ans après le triomphe de Random Access Memories des Daft Punk.

Toujours dans la classification musique électronique, la cérémonie a également récompensé Mura Masa, pour son remix du morceau "Walking Away", et Diplo, dans la catégorie "meilleur enregistrement électronique".