Photo en Une : © D.R


L'équipe du club londonien Printworks, qui a en deux ans acquis la réputation de destination incontournable de la capitale, s'apprête à entamer la construction d'un nouveau temple : l'Exhibition. D'une superficie de 3 000 m², soit 500 de plus que son grand frère, l'endroit, situé dans le West London, sera constitué de deux étages, et de multiples salles. Au-delà de celles dédiées à la musique, certaines accueilleront des bars, des espaces de restauration, des expositions... "Ce large spectre d'événements joue un rôle capital dans l'effervescence de la vie nocturne de Londres", s'est exprimée dans un communiqué de presse La "tsarine de la nuit" londonienne Amy Lamé. "Je suis enchantée de voir ce lieu historique devenir un nouvel hôte pour les arts, la musique et la culture".

   À lire également
En Angleterre, les rave parties sont de plus en plus populaires

Le bâtiment dans lequel le club sera construit fait partie des Dimco Buildings, qui s'érigent près du centre commercial de Westfield. L'édifice, qui servait d'abord de centrale électrique pour le métro londonien, est aussi connu pour avoir été le décor d'une des scènes du film Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (1988). L'ouverture de l'Exhibition est prévue pour fin 2019.