Photo en Une : © D.R


Trois ans après avoir embrasé Marseille avec une immense cérémonie mariant techno, psytrance, hardcore et manège d'autos tamponneuses, l'Impact Festival s'apprête à revenir en force au Parc des Expositions d'Avignon le 23 février prochain. Si une partie de la programmation et des activités annexes, notamment le retour du manège, était déjà connue, l'ensemble du line-up de la scène hardcore, techno, et surtout psytrance, est désormais disponible. Car si l'Impact Festival attend près de 7 000 participants, la scène dédiée à la musique psychédélique, le Pandora Stage (orchestré par Psymind), est prévue pour en accueillir 4 000. Et sur une scénographie dantesque, créée par Les Lucioles - l'équipe également en charge des installations du Hadra -, la crème de la psytrance se produira autour d'un arbre géant, dans un monde pétri de plantes, de lianes, et de lumières « tout droit sorties du film Avatar ».

« Concernant la musique, nous avons mis un point d'honneur à faire se rencontrer pour la première fois certains artistes qui ont déjà collaboré ensemble, ou qui sont liés, mais à distance, jamais en tête à tête », explique Lucie Bonnard, chargée de communication du festival. Ainsi, ce sont plusieurs ténors de la scène qui officieront ensemble derrière les platines, lors de "versus" totalement inédits. Tout d'abord, les deux stars israéliennes de la psytrance progressive Ace Ventura et Ritmo, qui avaient collaboré en 2016 sur le morceau "Biological Computer" (après un remix de "The Spark" par Ritmo en 2009) confronteront leurs expériences repsectives, avant de laisser la place au Brésilien Capital Monkey et à un autre duo isralien, Coming Soon. Tous ont collaboré avec d'éminents labels comme Iboga Records, ou Alien Records.

Ce sont aussi Fungus Funk et Drip Drop, aux accents plus organiques, qui auront pour la première fois l'occasion de croiser le fer – le premier étant originaire de Russie, le second de Grèce – trois ans après leur effort commun sur Fungus Drop. « Alors qu'ils sont connectés seulement via internet, nous permettons à ces artistes qui ont tant en commun musicalement de pouvoir enfin se rencontrer en vrai, de partager des choses entre eux et avec le public », continue Lucie. Ainsi que l'avait fait l'Impact Festival en 2016 en conviant Ajja et Arjuna à jouer un live devenu mythique, cette édition 2019 promet son lot de performances uniques, auxquelles s'ajoutent celles de Axial Tilt vs Whiptongue et de Kalki vs Maïtika.

La cérémonie, en plus des scènes techno (le Krypton Stage) et hardcore (le Death Star) qui verront se succéder d'autres figures de leurs genres respectifs  l'Espagnol Regal et son acid, le ponte du hardcore The DJ Producer et ses fréquences ultra saturées, Micropoint (Radium et Al Core) ou encore Vandal et AZF –, promet aussi une autre surprise de taille : la présence d'un deuxième manège à sensations fortes de 15m de long, le Nitro Extrem et ses balanciers auxquels seront suspendus 16 sièges...

Et pour ceux qui seraient intrigués par cette fameuse scène du Pandora Stage, Trax a pu se procurer la maquette en exclusivité... A chacun de laisser libre cours à son imagination.

Plus d'informations sur l'Impact Festival sur la page Facebook de l'événement.