Photo en Une : © D.R.

Federal Café Gòtic, 11 Passatge de la Pau

Situé dans un petit parc isolé dans le quartier gothique, tout près du port et de la mer, ce lieu est incroyable. S’il y a du monde le week-end, durant la semaine, c’est l’endroit rêvé pour travailler sur son ordinateur dans une ambiance calme et sereine. On y mange l’un des meilleurs brunchs de Barcelone : des œufs cocotte, pain toasté, smoothies et bruschettas… C’est ici qu’il faut aller pour faire un break après la descente des Ramblas.

Sevdaliza – « Hubris » (Twisted Elegance, 2017)
SZA – « Supermodel » (Top Dawg / RCA, 2017)

The Room, 5 Carrer del Duc 

The Room est un concept store situé en plein cœur de Barcelone, entre les Ramblas et Via Laietana. Il y a un coiffeur au deuxième étage, un magasin de vêtements au premier et un studio photo au rez-de-chaussée. Une de mes adresses préférées. J’y achète la plupart de mes fringues/affaires. Ils ont des marques comme Perks and Mini, Aries, Stamp, Wood Wood, UFU ou Han Kjøbenhavn… Je suis aussi une habituée de leur salon de coiffure. SI vous traînez en ville et que vous avez besoin d’une nouvelle coupe, demandez Belen Navarro !

Scratch Massive – « Dancer in the Dark » (bORDEL, 2018)
Sega Bodega – « Kisses 2 My Phone » (Nuxxe, 2018)

Boadas Cocktails, 1 Carrer dels Tallers

Le plus vieux bar à cocktails de la ville (1933), situé une nouvelle fois près des Ramblas, juste à côté de la Plaza Cataluña. C’est sobre, austère et bruyant : n’espérez pas y trouver des meubles modernes ou une déco de hipster. Ici, le temps semble s’être arrêté, y compris pour les serveurs, habillés comme les barmans à l’ancienne. Et c’est justement ce qui fait de ce bar un endroit spécial, authentique et détendu. Les cocktails y sont excellents et c’est ouvert de midi à 2 heures du matin, sauf le dimanche. The place to be pour compenser une journée difficile.

Parrish Smith – « 1725 Theban » (L.I.E.S., 2017)
Randomer – « Shadow Harp » (Dekmantel, 2018)

Meteoro, 72 Passeig de Montjuïc

Le Meteoro se trouve dans Poble Sec, l’un des quartiers les plus hype de Barcelone. Et c’est sans aucun doute l’un des endroits les plus atypiques de la ville. On y vit des sensations qu’on ne trouve pas ailleurs : c’est underground, queer, punk. Cela a beau être tenu par une association, le Meteoro demeure l’un des coins les plus novateurs qui soient apparus ces derniers temps. On peut assister à des performances, des concerts, des after-parties, le tout dans une ambiance respectueuse et libérée. Tu peux y écouter du hardcore, du punk, de l’industriel ou du new synth. Un passage obligé pour quiconque souhaite quelque chose qui change.

Aisha Devi – « Inner State of Alchemy » (Houndstooth, 2018)
Coucou Chloe – « Flip U » (autoprod, 2017)

Garage 442, 442 Avinguda Diagonal

Un bar à cocktails basé dans le quartier de Gracia. L’ambiance y est intimiste, et c’est l’un des lieux de prédilection pour les acteurs de l’industrie musicale qui souhaitent boire un godet. Son point fort, c’est la variété de ses line-up et son atmosphère familiale. La programmation fait la part belle aux talents émergents comme aux artistes renommés, de tous horizons : techno, trap, électro, dancehall. Des musiciens comme Orbital, Rex The Dog ou Bad Gyal se sont produits ici, et c’est un vrai luxe de pouvoir écouter ce genre d’artistes dans une salle dont la capacité n’excède pas 100 personnes. L’astuce : checker leur programmation chaque mois, on y découvre toujours une perle !

Tommy Genesis – « Tommy » (Downtown/Interscope, 2017)
Off The Meds – « No B No E » (Off The Records, 2018)

Plus d'information sur la prochaine soirée Wet For Me sur la page Facebook de l'événement.