Photo en Une : © Lucas Matichard


L'équipe du festival l'a annoncé sur Facebook : la prochaine édition du festival basque Baleapop sera sa dernière. Si cette décision va en attrister plus d'un, ses organisateurs eux, sont dans une posture apaisée, accomplie. « Quand on a monté le Baleapop il y a dix ans, on était juste une bande de potes qui voulait organiser une teuf », explique Manon Boulart, l'une des organisatrices. « Nous sommes partis de rien, et les choses sont allées si vite ! Notre rêve à la base, c'était de parvenir un jour à booker James Holden. Au bout de trois ans c'était déjà le cas ! Et puis on s'est toujours dits que la dixième serait la dernière ».

Jointe par Trax, elle assure que la fin de cette aventure n'est pas liée à des problèmes financiers ou logistiques. « L'année dernière, on a même gagné de l'argent ! Nous préférons simplement nous arrêter au meilleur moment. Baleapop, c'est devenu quelque chose de presque magique, c'est comme s'il avait sa volonté propre. Nous aurions pu le vendre, le donner, mais nous avons simplement décidé de le laisser s'en aller ».

   À lire également :
Baleapop : Les signes d'un grand festival

Pour cette ultime cérémonie, si la programmation est encore secrète, on sait qu'elle accueillera le retour des artistes « qui ont fait Baleapop. Ceux avec qui nous avons créé une relation forte, humaine, qui font partie de cette grande famille qu'on est devenue. Ils font partie de l'histoire de Baleapop. Bien sûr qu'on sera un peu tristes, mais on a le sentiment d'avoir fait notre boulot. »

Rendez-vous du 14 au 18 août à Saint-Jean-de-Luz pour la der des ders.
Plus d'informations sur la page Facebook de l'événement.