Photo en Une : © D.R


Les nouveaux locataires Anthony Rousselle et Martin Munier, anciens directeur d’exploitation et directeur artistique du Badaboum, l’ont annoncé sur une page Facebook flambant neuve : l’ex-Social Club, qui rouvrira ses portes en février, devra désormais se faire appeler le Sacré.

   À lire également :
L'ex-Social Club a de nouveaux propriétaires et rouvrira pour de bon en 2019

« La ligne directrice du club sera de promouvoir la scène locale et les DJ parisiens, qu'ils soient newcomers ou des artistes et collectifs renommés », précise Martin. Elle devrait couvrir un large spectre des musiques électroniques, avec une dominante house.

Le Sacré sera ouvert du mardi au samedi, de 18h à 6h du matin. Les débuts de soirées, en entrée libre jusqu'à 23h30, se feront dans « un esprit bar » avec un premier DJ. Les deuxièmes parties de soirées - et leur lot de têtes d'affiche - resteront à des « tarifs abordables », assure Martin.

Le fameux club du 142 rue Montmartre avait agité les nuits parisiennes de 2008 à 2016 avec l’aide de ses labels pensionnaires Ed Banger et Bromance, puis avait connu après sa fermeture, plusieurs successeurs temporaires (Cats & Dogs, Salò, 142 Montmartre).

Toujours « sous les gravats », comme l’indique son post teaser sur Facebook, le Sacré devrait toutefois être prêt pour son baptême le mois prochain, avec de tout nouveaux light et sound systems - ce dernier étant signé Loud Professional.

Le Sacré sur Instagram.