Photo en Une : © D.R


Datamusicalism, l'agence de booking et management indépendante parisienne, qui s'occupe actuellement de plus de 15 artistes parisiens, mais aussi producteurs internationaux vient de lancer une deuxième chasse au trésor géante dans Paris. L'objectif ? Dénicher leur nouvelle K7, la deuxième, disséminée dans les rues de la capitale. « C’est un hommage à ces rues foulées par tant de générations de teufeurs. Mais aussi un rêve de gosse, un petit retour aux sources : celles des années 2000 où tu enregistrais ta cassette toi-même, où tu te baladais avec ta mixtape sur ton lecteur cassette et sortais du libraire avec ta tape Radikal dans la poche. »

   À lire également
La cassette continue son retour en force avec une hausse des ventes plus forte que celle vinyle

Cette fois, c'est HANAH, DJ et producteur résident chez Fusion mes couilles, et dont la dernière performance remonte à vendredi dernier sur la barge de Concrete, qui a enregistré deux ambiances différentes, entre breakbeat UK et IDM, sur chacune des faces de l'objet qui « même en 2018 a su garder tout son prestige ». Deux tracks exclusifs sont disponibles sur Bandcamp, mais il faudra se creuser les méninges pour découvrir le reste ! De mercredi à vendredi inclus, Datamusicalism cachera 7 cassettes par jour. Un total de 21 éditions, dont les indices concernant leur localisation restent vagues. On sait seulement qu'il faut les chercher « aux alentours des lieux chers à l'artiste ». Ou bien suivre la story d'un certain compte instagram nommé @datamusicalism...