Photo en Une : © D.R

Depuis 2012, l'usine Busso, ancienne entreprise de salaison au cœur de Pré-Saint-Gervais, cherche un nouveau locataire. Cet été, et dans l'attente d'un projet de reprise, deux services municipaux de communication s'y sont installés, avant qu'un appel à projets, organisé par Est Ensemble (Établissement Public Territorial du Grand Paris), ne donne les clefs du bâtiment au collectif Soukmachines.

Une décision sage, au vu de l'expérience du groupe dans les résidences temporaires. Alors que les artistes justement résidents à la Halle Papin, où le groupe est installé depuis 2016, s'apprêtent à plier bagage pour libérer la bâtisse en février prochain, l'investiture de l'usine semble être l'évènement parfait pour Soukmachines, qui compte louer les 7 000 m² de son nouveau terrain de jeu aux artisans qui les avaient déjà suivis. À noter qu'ils seront accompagnés de BUSSOLIK, un collectif de Gervaisiens et qu'un appel à projets sera bientôt lancé pour permettre à de nouvelles personnes d'intégrer la pépinière, à raison de la location d'un espace de travail au m² pour une dizaine d'euros par mois.

   À lire également
Cette ancienne usine devient le lieu de résidence du collectif Soukmachines

L'idée est aussi de créer un lieu de vie pluridisciplinaire pour les habitants du quartier. Ils seront conviés à la buvette associative comme à des ateliers, explique Yoann Till, responsable de Soukmachines dans les pages du Parisien. De quoi renforcer la programmation culturelle du lieu, qui promet d'être riche en expositions, concerts, ateliers, spectacles, projections et débats...