Photo en Une : © D.R


Le collectif Hadra vient d'annoncer une mauvaise nouvelle : il annule sa soirée hivernale Résilience, variante "indoor" du festival condensée sur une seule nuit. La mise en oeuvre de cette troisième édition (après une en 2016 et l'autre en 2018), qui devait se dérouler le 9 février 2019 au Summum à Grenoble, a été mise à mal par l'interdiction par la préfecture de l'Isère du débit de boisson après 2h du matin. Le manque à gagner représentant un quart du budget des organisateurs (total de 140 000 euros) « il est alors impossible de rendre ce projet viable et sans risques pour notre organisation », déclarent-ils dans un communiqué.

   À lire également
Pourquoi le festival Hadra est bien plus que le plus grand rassemblement psytrance de France

Un coup dur pour le crew, après la réussite des précédentes éditions, qui avaient réussi à faire danser sur 13h de psytrance plus de 4 000 personnes, dans une salle de spectacle dont la capacité est de 5 000 places. « Cet événement questionne aussi plus largement le lien entre les problématiques des acteurs de musiques électroniques et la prise en compte de leur caractéristique par les pouvoirs publics. » Les membres de Hadra promettent de « relever la tête », et invitent ceux qui souhaitent échanger à propos de cette annulation à se rendre à leur prochain événement, les Nuits Parallèles, toujours dans Grenoble à l'Ampérage le 21 et 22 décembre prochains.