Photo en Une : © D.R.

Au printemps 1998, le groupe de Bristol sort un album à la pochette culte, Mezzanine, qui deviendra une référence pour le genre trip-hop. Pour ses 20 ans, l’ADN de son troisième album avait déjà été encodé puis placé dans une bombe de peinture, clin d’œil à la passion de son leader, Robert Del Naja, pour le graffiti. Cette fois-ci, grâce à l’application Fantom 2.0 music, les fans peuvent remixer Mezzanine, créant ainsi leur propre variante de l’album, qu’ils peuvent ensuite partager sur diverses plateformes. La première version de Fantom, lancée en 2016 suite à l'annonce de la tournée européenne du groupe, utilise des données personnalisées, telles que la fréquence cardiaque, ainsi que l'emplacement, l'heure, l'environnement (via la caméra), etc. Il était déjà possible de remixer des tracks comme « Dead Editors » ou « Rituel Spirit », bien que ceux-ci ne pouvaient être écoutés en entier. 

   À lire également
Mezzanine de Massive Attack devient le premier album de l'Histoire à être encodé en ADN

Codesignée par Robert, une seconde version du programme permet aujourd'hui de composer de nouveaux mixes à partir des pistes classiques des morceaux comme « Teardrop », « Angel » ou encore « Inertia Creep » (sample de Rockwrok du groupe new-wave Ultravox) « en utilisant des fonctions de capteur iPhone telles que la caméra, le microphone, l'accélération et le sample, l’enregistrement et la lecture unique » explique-t-il. Par exemple, sourire ou chanter fait jouer les vocaux, ou faire bouger son téléphone produit des effets sur les accords. Les versions originales des pistes peuvent également être écoutées sur l'application. 

Plus d'informations ici.