Photo en Une : @ DR


Conservation de données, recherche, développement de logiciels, l’INA s'attache à rester à l’affût des signaux émergents de la sphère numérique. L'institut déploie son expertise au crédit des professionnels de l’audiovisuel depuis plus de 40 ans. Métamorphosé en laboratoire digital pour l'INASOUND, les journées seront consacrées aux arts numériques. De la réalité virtuelle aux masterclasses, en passant par les projections permanentes ou les ateliers pour enfants, l’exploration et le dialogue sont les maîtres mots où les précurseurs du mouvement présenteront leurs dernières créations.

 
   À lire également
L'inasound, festival dédié au futur des musiques électroniques, va investir l'ancien palais de la bourse de Paris

Soixante artistes investiront les huit espaces offerts par l'ancien palais de la Bourse. Le collectif Ascidiacea, qui s'évertue de réorganiser la perception auditive du spectateur au travers d'installations interactives, sera en charge de la scénographie au sein de l'acousmonium, pensé pour accueillir les projets artistiques. Olivier Ratsi, co-fondateur du collectif AntiVJ et spécialiste de la scénographie immersive présentera son dernier projet Continuum, une installation audiovisuelle explorant un espace quadridimentionnel. Le label audiovisuel Oyé mèlera glitch art, 3D, dessins animés avec des drones et des percussions pour désorienter le spectateur et l'emmener dans leur dimension parallèle. Ils proposeront également un VJset les samedis et dimanche soir. 

La VR, de plus en plus démocratisée, sera mise en exergue par la Peroration 6VR, l'expérience musicale immersive en 4D. Pendant 48 heures, un hackaton créatif rassemblera six duos de jeunes pour réaliser un projet musical collaboratif sur la base du hacking. La liste ne s’arrête pas là : des projections permanentes intitulées « les sources de l’electro » basées sur des archives de l’INA, des créations de beatboxers en live, des ateliers de création sonore pour enfants comme le Playtronica leur permettant de créer leurs propres morceaux de musique par 4 en transformant des fruits et des légumes en instruments, ou encore un électro brunch complètent le plateau. 

Plus que jamais, la démarche d'INASOUND est de connecter les disciplines artistiques (web, spectacle vivant, art contemporain, mode...) participantes aux innovations numériques de demain, de questionner le public et d'échanger.


Des préventes à moitié prix sont disponibles avec le code « traxmag », dans la limite des places disponibles, et ce jusqu'à vendredi !

Plus d'informations sur le site d'INASOUND.