Photo en Une : © DR


Avant d’entamer les festivités du soir aux côtés de Romain Play, Lb aka Labat ou encore Jean Mi et G’Boï, une ribambelle d’activités sera proposée pour faire patienter jusque l’heure de l’apéro, et du vin chaud.

L’association Emmaüs Alternatives sera présente pour une vente spéciale marques - à ne pas confondre avec les ventes au kilo. Partie intégrante d’Emmaüs et basée à Montreuil, elle travaille activement à l'accueil et l'accompagnement les personnes en précarité sociale. L’occasion d’alimenter sa garde-robe ou sa hotte de Noël, tout en favorisant la solidarité : chaque euro récolté sert à aider les salariés d’Emmaüs Alternatives en insertion.

   À lire également
Pour Noël, Trax organise grand vide-grenier électronique de DJ's, collectifs et disquaires

 

Le magazine lyonno-parisien Kiblind, qui prône les cultures visuelles et la jeunesse créative, organisera une exposition et des ateliers créatifs en compagnie des illustrateurs conviés pour son prochain numéro « Relou ». Loin d’être « relou », l’exposition présentera des oeuvres de chaque artiste mis en avant dans les papiers du magazine. Une ode à tout ce qui semble un peu lourd, mais qui « peut s’avérer sympa ». Une ode à la « slow life », à l’encontre de l’immédiateté et des pressions sociétales invoquées sur l’efficacité. Derrière ces estompes de pinceaux et de crayons se cachent entre autres, Jules Magistry. Peter Pan des temps modernes, il dessine aux crayons de couleurs l’adolescence gardée ou retrouvée, à coups de skates et de baggys. Autre invité de marque, la créatrice Manddy Wyckens imagine des vidéos élégantes, dont la douceur des traits des personnages est non sans rappeler l’éloge de cette vie lente et spirituelle, à la palette de couleurs pastels. Les arts visuels ne se contentent pas du papier, la vidéo sera mise à l’honneur aux côtés de réalisateurs comme Josselin Facon, dont le court-métrage Plein été a été récompensé par le CNC. Se succéderont également les oeuvres de Tatjana Prenzel, Romain Figaro, Kazuhisa Uragami, Manshen Lo, la Japonaise Nao Tatsumi, Melodie Baschet et HiFuMiyo. Une parenthèse pour créer, acheter (offrir ?) ou simplement regarder. Le refuge accuillera le renommé constructeur de casques audio et de microphonie sans fil Audio-Technica, qui transformera le lieu en salon d'écoute, en disposant platines vinyle et leurs indispensables headphones.


Quid des cadeaux pour les mélomanes ? Un marché de vinyles sera installé dans la salle de l'Atrium. De quoi écouter les plus beaux macarons des collectifs, artistes et disquaires. Le collectif décalé D.KO Records posera son bac de disques house et funk, à côté de celui du boss de DEMENT3D François X ou encore celui du bar/disquaire Le Mellotron qui invite en afterwork les talents parisiens de demain. Si les disques peuvent être achetés, il sera aussi possible de les écouter. Audio Technica installera un salon d'écoute composé de 4 stations (platines, casques et connexion des deux) dans la salle du Refuge.


Plus d'informations sur l'événement Facebook.