Photo en Une : © D.R


Alors que le Batofar, l'un des bateaux de la flotille festive de Paris, a entamé le mois dernier son voyage vers de nouveaux horizons, un autre, le Concorde Atlantique accueillera le 30 novembre des festivités inédites, les soirées de Cargø. Une fois par mois, "nous nous réapproprierons entièrement les lieux, et le transformerons en un espace entièrement modulable", annonce Benjamin Charvet, le directeur artistique en charge des hostilités, également derrière les soirées Disco Disco. Jusqu'à trois dancefloors pourront être aménagés selon le thème de la soirée.

En haut, la capitainerie, une salle intimiste (40 personnes) à la programmation toute spéciale. "En quelque sorte la salle pour mettre le souk, mais nous n'inviterons aux platines que les meilleurs DJ's, des locaux ou non". La salle du rez-de-chaussée baignera dans les paillettes du disco, et exclusivement du disco. Enfin, la salle du bas, la plus variée au niveau des bookings, se démarquera par son DJ booth central, autour duquel graviteront les danseurs.

Pour "donner vie à l'établissement", on retrouve le collectif des Sœurs Malsaines,  aux commandes des animations. La soirée d'inauguration aura lieu le 30 novembre, avec comme capitaine Mézigue, le chef de meute masqué de la house parisienne, et Mad Rey, fondateur de l'unique label Red Lebanese. Ils seront épaulés par l'immense DJ Daniel Wang, et le crew parisien Deviant Disco.