Photo en Une : © DR

La DJ au crâne rasé ne se contente pas de faire trembler tout Paris à coups de sets brûlants et de concocter des clips dignes d’un défilé de mode, elle est aussi journaliste à ses heures perdues. Pour INASOUND, dont elle enflammera la main stage le 8 décembre prochain, elle rencontre ceux qui font la jonction entre informatique et musiques électroniques, ceux qui jouent avec les sons du futur et sont aux prémices de la création. Dans cette première interview vidéo, Sara Zinger rencontre le GRM, le Groupe de Recherches Musicales, fondé par le père de la musique concrète Pierre Schaeffer et rattaché à l’INA depuis plus de 40 ans. Dans les labos de ceux qui bidouillent la musique de l’avenir, Sara découvre les « GRM tools », ces logiciels qui accompagnent la démarche du GRM : partir de sons concrets, préexistants et les manipuler pour composer une création musicale. 

   À lire également
L'Inasound, festival dédié aux futurs des musiques électroniques, va investir l'ancien Palais de la Bourse de Paris

Cette vidéo est la première d’une série de dialogues à l’avant-garde du son menés par Sara Zinger, qui rencontrera prochainement Elipson et Panteros666. Un bon teasing d'INASOUND, qui se veut être plus encore qu’un festival : un laboratoire d’explorations sonores, audiovisuelles et digitales dédié à l'univers électronique. Entre deux expérimentations futuristes et immersives (jardin musical expérimental, brunch pour mélomanes et gastronomes, expositions de photographie augmentée...), il s’agira de ne pas louper une miette de ce qui s’annonce aux platines : Kiddy SmileErol Alkan, Matt Black, la moitié du duo Coldcut, NSDOS, ou encore CloZee, Kiasmos, CätCät...

La billetterie est ouverte, et les tarifs en sont encore aux early birds !