Photo en Une : © DR.

« What's Next?! », l’interpellation revient en boucle dans le jingle introducteur − et de plus en plus vite, jusqu’à s’imprimer comme un mantra. Avec des playlists d’une trentaine de titres, le DJ occupera les ondes pendant deux heures sur Radio Meuh, et ce tous les mois. Ce nouveau format vient prendre le relais de l’émission It is what it is, que Garnier avait débuté un 2010 sur la webradio indépendante, et qui bouclait en 2018 sa huitième saison.

La première diffusion de What’s Next?! a eu lieu le dimanche 7 octobre. Laurent Garnier décide cette fois-ci de remplacer ses prises de parole à l’antenne, la marque de fabrique de It is what it is, par des séquences enregistrées dans le cadre de sa « déambulation sonore ». Des voix se croisent au cours de l’émission, celles d’une myriade d’interlocuteurs que Laurent Garnier interroge façon micro-trottoir. Ces interludes vocaux fonctionnent comme des transitions. Après une évocation du clash Booba/Kaaris avec une adolescente, Laurent Garnier emboîte sur du hip-hop avec un track de A$AP Rocky.

Hormis A$AP, les noms d’Aphex Twin, de Marc Bianco et de Spike Jones s’y croisent. La musique japonaise est aussi à l’honneur, avec la présence de DJ Krush et de Yosi Horikawa. La tracklist intégrale de ce premier épisode est à retrouver sur le site de Radio Meuh.

   À lire également
Laurent Garnier remixe Rone pour une version club et onirique de « Mirapolis »

Laurent Garnier est un habitué de la maison. Il participe même au festival lancé par la radio, le Radio Meuh Circus Festival, qui se tient chaque année à la station de ski de La Clusaz, en Haute-Savoie, d’où la radio émet. Toutefois, la première webradio indépendante de France n’a pas l’exclusivité de l’émission, puisqu’elle est aussi diffusée sur trois autres stations, dont Worldwide FM, qui émet depuis Londres. L’antenne savoyarde garde quand même un léger avantage, car elle est la première à diffuser l’émission. What’s Next?! se retrouve également sur le site de la radio I Have a Dream, sous forme de podcast, et sur la page SoundCloud de Laurent Garnier, en différé d’une semaine.