Photo en Une : © DR


Il y a quelques mois déjà, Moby s'était délesté de ses synthés et d'une part de ses vinyles, confiant les bénéfices de ces ventes aux enchères au Comité des praticiens pour une médecine responsable. Pour accompagner cette nouvelle vente massive d‘instruments de collection qui a débuté le 11 octobre, The Official Moby Reverb Shop a publié un documentaire de 15 minutes qui raconte l’histoire de la boîte à rythmes au travers de la collection de Moby.

Intitulé « Electric Rhythm, The History of the Drum Machine », le documentaire expose l'histoire de cet outil qui a marqué un tournant déterminant dans la création musicale. La voix de William Kurk, géant du jazz funk de Chicago y accompagne celle de Moby, mêlant anecdotes, repères historiques et images d'archive. Moby y évoque notamment sa boîte à rythmes préférée, la Chamberlin, conçue à la fin des années 50, qui faisait tourner des boucles de rythmes enregistrés sur bande magnétique.

   À lire également 
Moby se sépare de son immense collection de synthétiseurs pour soutenir une médecine plus éthique 

« J’ai toujours été un peu obsédé par les boîtes à rythmes, confie Moby à Reverb, la plateforme qui coordonne la vente de ses machines. Au fil des années, j’ai fini par avoir la plus grande collection de boîtes à rythmes du monde. J’espère que si vous en faites l’acquisition, vous les aimerez autant que je l’ai fait. Prenez soin de mes bébés. » En commençant par regarder le documentaire.