Photo en Une : © D.R.

Les heureux repreneurs se nomment Anthony Rousselle et Martin Munier. Deux anciens de l’équipe du Badaboum, au sein de laquelle ils furent respectivement directeur d’exploitation et directeur artistique. 

Fini les exploitations temporaires : le 142, rue Montmartre — placé en liquidation judiciaire, selon l'agence immobilière en charge de sa gestion et contactée par Trax — rouvrira ses portes en 2019. D’ici là, la nouvelle équipe prévoit d’importants travaux : « Aujourd’hui, c’est une cave », confie Martin, joint par téléphone. « Tout est à faire, les lumières, le son, la scénographie... » 

Temple d’une jeune génération de clubbers à la fin des années 2000, le Social Club avait su réveiller la capitale engourdie au doux son de la French Touch 2.0 d’Ed Banger, de la "maximale" de Boys Noize ou Gesaffelstein. Une gloire nuancée à titre posthume par une enquête de 2017 de Brain, laquelle recensait de nombreuses accusations d’impayés à l’encontre des anciens propriétaires.

Anthony Rousselle et Martin Munier affirment vouloir repartir sur une « page blanche », sans évacuer l’héritage du club. « J’y sortais beaucoup quand j’étais plus jeune », poursuit ce dernier. « C’est un endroit que j’aimais beaucoup, on essaiera de lui rendre hommage. Ce ne sont encore que des suppositions, mais j’aimerais bien que l’architecte nous propose des choses où l’on pourra se dire “Ah oui, c’était le Social” en rentrant. Que l’on s’en rappelle ». Un nouveau chapitre de la fête parisienne qui s'ouvre.