Photo en Une : © D.R


Avec quelle idée avez-vous conçu la programmation de cette nouvelle édition ?

Comme toujours, nous cherchons avant tout à créer une osmose la plus parfaite possible dans les sonorités et sensibilités programmées en intégrant des lives entre les DJ sets, en mixant des artistes plus âgés avec des plus jeunes. Le véritable leitmotiv est d'arriver à pousser de jeunes artistes français qui nous plaisent, en les associant a de grands noms de l'industrie. La scène principale sera donc chaque soir articulée autour d'une tête d'affiche techno, avec Len Faki le premier soir, et Sam Paganini le second, qui seront accompagnés par des artistes dont ils sont musicalement proches, Ancient Methods et Dasha Rush pour le premier, Fabio Florido et Marcel Fengler pour le second. Sur la seconde scène, nous auront le premier soir une programmation plus féminine avec Hito, La Fleur et Francesca Lombardo, entourées de Marc Houle, lorsque le second soir la scène sera 100% Micro House avec un plateau roumain composé de Raresh, Praslea, Charlie & Sublee...

Quels seront les temps forts du festival selon vous ?

Si les têtes d’affiches que sont Len Faki, Sam Paganini et Raresh seront incontestablement les fers de lance du festival, de belles surprises sont à découvrir : la nuit 1 va être sport avec La Fleur dès 23h30 sur la Lunar stage pour un set électrique entre House, Techno et Dance Music. On est impatient de voir le live de Dasha Rush, artiste Techno qu’on suit de près depuis quelques années, et qu’on peut enfin présenter à Big Bang. Et comment ne pas parler de notre chouchoute nipponne Hito que l’on a déjà reçue à Marvellous Island, et qui fait l’unanimité avec ses sets "vinyl only" composés de sélections toujours aussi surprenantes. Cette année, nous avons décidé de lui confier le closing de la scène Lunar pour qu'elle puisse montrer à tous de quel bois elle se chauffe. En face, notre tête d'affiche, le délicieux Len Faki, va encore embraser la Gravity! Il a hâte de revenir jouer : il avait adoré sa performance l’année dernière.

Pour ce qui est de la nuit 2, nous sommes excités de retrouver Fabio Florido, l'italien qui adore jouer sur les fréquences et que l'on a déjà reçu à Marvellous Island, lorsqu'il avait fait exploser la scène digitale avant Amelie Lens et Charlotte de Witte, avec ses shows  d'une puissance hors norme. Marcel Fengler et ses sets Techno nous ont toujours interpellés, d’une belle intensité, on a hâte de voir le résultat sur la scène principale du festival. Et enfin deux closings de qualité pour fermer les portes du festival en beauté, avec les sets de Sam Paganini, et du duo Praslesh, composé de Praslea et Raresh que nous sommes extrêmement heureux de présenter pour la première fois.

Quels sont les artistes que vous êtes particulièrement fiers d’avoir programmés, et pourquoi ?

Il y 3 gros coups de coeur avec RE-ST, Hannah Addams et 16h07, et d'autres artistes a découvrir comme Size Pier, Spunoff, Rohmi, Bassam, Ochon et Hollsön. Tout d'abord le live de RE-ST, qui se jouera le samedi avant Marcel Fengler est un immanquable! RE-ST est un duo constitué de Remi Bascou (projet Techno indus de l'artiste Remcord) et de Stefan Helmke (moitié du duo allemand Hanne & Lore), C'est un live 100% machines, melodique, viril et tellement puissant! Les 2 autres coups de coeur joueront le vendredi soir: Hannah Addams est le fondateur du label Casanova Bar et des soirées Disconnekt à Berlin. Il se distingue par des sets épurés, très mentaux, avec une ligne de basse qui galope sans jamais s’arrêter, tout comme ses longs sets de parfois 6 ou 7 heures. J'ai eu la chance de le découvrir lors d'un voyage et le coup de foudre a été instantané. J'ai vraiment hâte que le public parisien le découvre car je pense qu'il va faire beaucoup parler de lui.


Enfin, il faut également se jeter sur 16H07 si ce n'est pas déjà fait (on l'avait déjà vu à la dernière édition de Marvellous Island). Ses dernières productions sont puissantes, et ses sets techno indus très groovy en même temps, must listen! J'aimerais également dire un petit mot sur nos parisiens qui seront présent, avec Size Pier et SpunOff, fondateurs et acteurs du label et club éponyme "Champ Libre", qui ouvriront la scène Gravity le jour 2 avec leur techno si envoûtante, pendant que Rohmi et Bassam, respectivement membres des collectifs RA+RE et Distrikt, feront également leur première avec nous sur la Lunar, en jouant back to back. Les amateurs de House du vendredi auront quand à eux la chance de découvrir Ochon, trublion branché sur du 220 volts et sa house enivrante, qui sera suivi par Hollsön, résident des soirées Haïku.
A tous celles et ceux qui aiment découvrir de nouveaux horizons, je pense que cette édition va leur proposer de nouvelles perspectives.

Qu’est-ce qu’on trouve dans votre festival qu’il n'y a pas ailleurs ?

La marque de fabrique de Big Bang, c'est l'espace, l'infini, l'interstellaire. On y trouve donc 2 scènes avec une scénographie axée autour de l'espace et les confins de l'univers. Si la scène Gravity essaye chaque année de représenter un vaisseau spatial atterrissant sur Terre, avec ses spots éblouissants, la Lunar est une scène plus artisanale, qui essaient d’imaginer une balade sur le sol d'une autre planète.

Le départ vers l'espace, c'est ici.