Photo en Une : © D.R


Il sera possible ce soir là d'entendre ce qui peut résulter d'un jam entre le dancehall mystique de Low Jack, le boss du label français Gravats, d'un flûtiste et de la batterie préparée de Lucie Antunes, du groupe Moodoïd. Cette batterie entièrement modifiée (ajout de jouets pour enfants, ou bien d'un violon sur la caisse claire) procure au musicien un éventail sonore qui n'a pour limites que celles de son imagination. Et après les performances d'une harpiste (Serafina Steer), d'une vocaliste et d'une joueuse d'ondes martenot, c'est Jacques qui jouera au jazzman avec ses samples venus d'objets en tout genre, aux côtés des voix et guitares d'ALA.NI et de Melissa Laveux.

   À lire également
Paris sera à la pointe de la musique électronique pendant une semaine avec le Red Bull Music Academy Festival

Ce n'est pas la première fois que la Red Bull Music Academy organise ce genre de cérémonie électronique dans l'atmosphère de la Nouvelle Orléans. À Berlin déjà le 23 novembre dernier, le projet Round Robin - A night of improvised duets, avait vu le punk de Mannequin Records Alessandro Adriani marier sa musique à celle d'un batteur de légende, Pete York, épaulé par des ingénieurs du sons de chez Red Bull.

Un show syncopé à ne surtout pas manquer. Le lien vers l'événement est ici. Pour la suite, Red Bull Music sera à la Gaité Lyrique le 27 septembre avec une soirée dédiée à la musique de jeux vidéo, au Couvent des Récollets (Paris) le 28 pour une Conversation avec Teddy Riley, à l'Elysée Montmartre le 28 aussi, et enfin à la Station Gare des Mines le 29.