Photo en Une : © Concept du Moogseum

Par Juliette Lesté-Lasserre


La fondation Bob Moog est à l’origine du projet, après avoir mis au point un programme, mêlant pédagogie et expérimentations, la Dr Bob’s Sound School, qui s’adresse aux enfants de primaire. Ce nouveau projet disposera au total de six espaces différents dont une salle de concert, des espaces d’expositions, un centre d’archives, ainsi que de nombreuses ressources en ligne et des expositions itinérantes (peut-être dépasseront-elles l’Atlantique ?). L’objectif est de mêler un contenu sérieux, scientifique, à des dispositifs innovants et interactifs afin de rendre vivante la discipline complexe de la science du son. Un « laboratoire des inventeurs » sera destiné aux enfants. Le Moogseum est le reflet d'une véritable volonté de rendre ludique et interactive cette rencontre entre visiteurs et monde sonore, avec des modes d’exposition innovants.

L’ingénieur du son qui a donné son nom à la fondation, Dr Robert Moog ou « Bob » Moog, était très attaché à cette idée d’une créativité et d’une imagination rendues possibles par le son. Il est entre autre l’inventeur du synthétiseur modulaire du même nom, et considéré comme un pionnier des musiques électroniques. Au total, il aura mis au point une vingtaine de modèles de synthétiseurs.

   À lire également
En vérité, vous n'avez jamais su prononcer "Moog" correctement


Les musiques électroniques se fraient doucement, mais sûrement, un chemin dans les musées
comme à Paris au Centre Pompidou avec la rétrospective dédiée à Ryoji Ikeda, ou encore à la Grande Halle de la Villette.