Photo en Une : © Arte

Arte et la techno, c'est une histoire d'amour qui dure. Bienvenue au club : 25 ans de musiques électroniques en 2017, la série dédiée aux révolutions technologiques dans la musique Soundbreaking, Berlin, le mur des sons en 2014. Et cela sans compter les épisodes que le programme phare de la chaîne, Tracks, a consacrés à Jeff Mills, au gabber, à la techno Made in France... Et le 21 septembre prochain, la chaîne fondée en 1991 dédiera une soirée entière à cette branche musicale.

Dès 22h45, la soirée démarre avec un Tracks "spécial techno" en trois parties. Au programme : un focus sur l'axe Detroit-Berlin, un portrait du collectif britannique Block9, et une échappée à Tbilissi, la capitale géorgienne, à la découverte du Bassiani. Celui-là même dont la fermeture avait initié un mouvement de protestation massif porté par les ravers en mai dernier (lire à ce sujet Géorgie, une nuit pour changer le monde, notre reportage dans Trax 212 : Rave Générale).

À 23h25, un reportage intitulé "30 ans de techno à Berlin" reviendra sur l'histoire du second berceau du mouvement techno, où la chute du Mur amorçait son explosion en Europe. À minuit 30 enfin, Arte diffusera l'excellent film documentaire de Romuald Karmakar, Denk ich an Deutlschland in der Nacht (quand je pense à l'Allemagne la nuit). Un aperçu de l'intime de producteurs acclamés tels Ricardo Villalobos, Sonja Moonear ou Roman Flügel, dont la critique de Trax est à lire ici

S'il y a bien une nuit où l'on préfèrera rester sur son canapé plutôt que d'aller en club, c'est celle-là.