Photo en Une : © André & François. Stylisme : Guy Tahi, Hair & make-up : Marieke Thibault

À commencer par Nick V, fondateur et résident des soirées Mona à La Bellevilloise. Un rendez-vous bien connu des vogueurs (des cours de danse gratuits sont prévus en début de soirée) et des house heads, où l’on a pu écouter Rick Wilhite, Daniel Wang, DJ Gregory, Mike Huckaby… Ces patrons du genre squattent aussi le bac de Nick V depuis les 90’s, lorsqu'il mixait au mythique Queen. Autant dire que les meilleurs danseurs de la capitale risque d’affluer à La Rotonde, d'autant que le bonhomme dispose d’un sens du groove imparable ; la meilleure preuve en étant peut-être son mix 100% house, enregistré pour les 20 ans de Trax.

Dans la salle principale, l’Atrium, il sera accompagné de Kiddy Smile – qui multiplie les apparitions (ici à Quotidien, dans le New York Times) depuis la sortie de son album One Trick Pony, et sera à n’en point douter chauffé à bloc – et Borussia d’Ed Banger. Sur le label de Busy P, le jeune Roumain installé à Paris renoue avec le groove infectieux et décontracté de DJ Mehdi ou Boston Bun – allez donc écouter ses « Sour Stroke » ou « Kinda Love » sans bouger la tête.

Dans le Miniclub, c’est Rouge Mary qui mènera le bal. Le chanteur et performeur drag, que l’on retrouve sur les planches de Broadway ou sur scène au sein du superband house Hercules And Love Affair, promet un DJ set spectaculaire.

J Galner, alias Julien Galinier du groupe Chateau Marmont (sensation electro-pop des années 2010, édité notamment sur Institube, où l'on retrouve Para One, TTC et Simian Mobile Disco) assurera l'opening, Too Smooth Christ le closing. Le fondateur du label Supergenius est un nom à graver dans un coin de sa tête – son apparition sur l’EP Nouvelle Garde (Nocta Numerica) aux côtés de Voiron ne doit rien au hasard. Avec sa house lancinante et psychédélique, le Parisien crame les radars depuis 2015, avec des sorties sur Fuego International, le label d’Elliott Litrowski, le très pointu Kalahari Oyster Cult, ou encore un podcast pour Chineurs de house.

Au Refuge enfin, le Trax All Stars officiera all night long, avec un set qui mêlera son lot d’unreleased techno, house et bass piochés dans les boîtes mail de la rédac, de bizarreries IDM et disco, et probablement (sûrement) un moment PNL.

Pour se procurer les places de cette soirée placée sous le signe de l’amour sans limites et de l’inclusivité, ça se passe ici. L’événement, c’est par là.