Photo en Une : © Tomas Valnoha


Dans les laboratoires de la techno, Max Cooper invente et compose des performances sensorielles immersives. Il est décrit comme la synthèse d'Aphex Twin, Gui Boratto et Trentemøller. 

L’artiste collabore avec de nombreuses figures de l’art. Design sonore, artefacts visuels, Max Cooper crée des univers cinétiques et hypnotiques. Il sera à la Gaîté Lyrique en live pour proposer son troisième album, One Hundred Billion Sparks, dans lequel il interroge les notions d’identité. Fruit d’un mois isolé dans un chalet au Pays de Galles, chaque titre a été composé avec un artiste visuel, afin de retransmettre un phénomène interne lié à la fusion de neurones. Cet LP est la continuité de son précédent opus, Emergence, sorti en 2017. Projet live qu’il a conçu avec une vingtaine d’artistes et de scientifiques, l'Irlandais y fait un zoom sur les éléments constitutifs du monde qui l'entoure.

   À lire également 
Max Cooper dévoile un live audiovisuel "scientifique" entre Baraka et Steve Reich

Pour le pendant live de ce projet, l'artiste s'est éloigné des idées scientifiques afin de créer un dispositif immersif qui contient de nouveaux éléments visuels, (combinés à quelques anciens éléments déjà utilisés), sur un écran panoramique 360°. Ce spectacle, appelé « surround visual show », est celui qu'il considère comme "son projet le plus ambitieux". C'est dire : Max Cooper avait déjà, entre autres, présenté un live créé en son 4D au Funkhaus de Berlin. 

En avant-goût avant sa date d'octobre, le titre « Hope » en collaboration avec Thomas Vanz.

Plus d'informations sur l'événement Facebook et la billetterie.