Photo en Une : © DR


Les hostilités débuteront dès le 31 août avec la venue de Marcel Dettmann. Depuis ses premiers disques sur le label Ostgut Ton en 2006, il est considéré comme un des artistes les plus importants de la sphère techno, mais est-ce bien nécessaire de le présenter ? Il sera d'ailleurs de retour sur le label du Berghain pour un nouvel album à paraitre le 14 septembre prochain. Sur cette date, la deuxième salle sera prise d'assaut par le collectif free party T.lesco.P.  

Le weekend suivant, le Warehouse accueillera l'Equinoxe festival qui débutera par une soirée techno avec notamment le live acid du duo Boston 168 le vendredi, et se poursuivra le samedi avec une soirée house en compagnie de Mézigue et Sweely qui sera lui aussi en live. Le premier s'est imposé dans la nuit comme un des leaders de la nouvelle vague house parisienne avec son crew D.KO Records, tandis que le second a fait ses armes pendant sa résidence à Concrete. 

La house sera encore une fois à l'honneur le 15 septembre avec pour porte-drapeau les Néerlandais de Detroit Swindle. Connus pour des tubes comme "The Break Up", ils ont sorti cette année leur nouvel album High Life qui démontre l'étendue de leurs influences. 

Les festivités devraient prendre un tour plus sauvage le 21 septembre. Avec la tribe acide galopante de Mr Gasmask, qui fera face à Subway Shamans, Epidémie et Jacidorex sur le premier stage, et Acidupdub sur le second, l’ambiance promet d’être d’une électricité rare, dans un déluge de Roland TB 303 fonctionnant à plein régime.

Le feu ne s’éteindra pas ce soir-là. La soirée du 28 verra le retour de 20 participants des nuits précédentes, comme Chineurs de Nantes, Quentin Schneider, ou encore Verdun. Cette nuitée devrait être une avalanche mémorable, dans un mélange de sonorités toutes aussi variées que créatives. À l'image d'une authentique Warehouse.

Plus d'informations sur la page Facebook.