Photo en Une : © Theo Bourgeot


Le projet est de taille, et c'est encore peu dire. Rassembler 16 collectifs électroniques de tous horizons musicaux, au sein d'une ancienne centrale électrique jusque lors jamais exploitée, c'est bien ce que va faire l'Entente Nocturne Festival le 12 et 13 octobre prochain.

L'idée vient de deux constats lucides. Premièrement, la scène électronique contemporaine est de moins en moins cloisonnée. Son public n'est plus un ensemble de niches, mais bien une confrérie de mélomanes pouvant sauter d'un style à l'autre avec le même entrain. D'autre part, à rebours de la figure de l'artiste star, c'est maintenant l'esprit de groupe, de collectif, de multiplicité et de partage qui fait frémir les coeurs. Ce public, qui vit la fin d'une époque où l'individualisme forcené a plus que démontré ses limites, désire quelque chose de plus authentique.

Sans oublier la technique. Du disco de Rose et Rosée au dub des compères d'ArtBeat Records et de Paris Dub Session, de la house de Sonath à la trance des membres des Oréades, chacun des collectifs respectifs s'est donc vu attribuer carte blanche, pour incarner comme il l'entend l'un des mille visages de la scène électronique actuelle. Chacun d'entre eux pourra créer une scénographie à sa guise, avec pour seuls mots d'ordre : entente et créativité. Et les conviés, auxquels s'ajoutent La Quarantaine pour une techno galopante, Nataraja pour la psytrance organique, ou encore le Camion Bazar pour du disco house bien funky, promettent tous de rivaliser dans ces deux domaines.

Pour accueillir pareille cérémonie, il fallait un endroit à la hauteur. C'est donc au Kilowatt, ancienne centrale EDF située à Vitry sur Seine, qu'il sera possible de danser et d'évoluer sur quatre scènes distinctes, qui chanteront en simultané l'hymne électrique du vivre ensemble.

On sait d'ores et déjà qu'aux côtés des collectifs Regal Sound, Latence et Reshuffle, Manu le Malin sera de la partie. Le reste de la liste des artistes est encore tenu secret, mais il est justement possible de gagner des places en devinant le nom d'autres maitres de cérémonie, sur la page Facebook de l'évènement.